Tout sur La Monnaie

Sur la liste des choses qu'à mon âge respectable, je n'ai encore jamais réalisées, figurent entre autres: faire du roller, sauter à l'élastique, toucher un serpent, manger du caviar, bronzer sur une plage naturiste, regarder L'exorciste, fumer, voler, mentir (je vous promets)... et aller à l'opéra!

Un pied-à-terre non loin de La Monnaie, un lieu où recevoir les artistes, un cocon où travailler dans le silence. Dans cet appartement qui s'ouvre sur la Galerie du Roi, à Bruxelles, Peter de Caluwe, intendant de notre opéra, a trouvé son bonheur. Infiniment bourgeois.

Pendant vingt-et-un ans, il a fait les beaux jours de la mode et des accessoires, chapeautant Rihanna ou la princesse Mathilde. Puis, il a tout quitté. Il nous revient, serein, et signe la mise en scène, costumes et décors compris, de l'opéra de Leos Janacek, Foxie ! (La petite renarde rusée). Entretien.

Samedi passé, la Monnaie liquidait ses costumes pour faire place neuve. Un évènement exceptionnel pour lequel il y avait foule. Le Vif Weekend était en coulisses.