Tout sur LVMH

Maria Grazia Chiuri a beau être ovationnée à la fin du défilé Dior, c'est néanmoins un Français grisonnant en costume cravate, Bernard Arnault, qui en coulisses fait fortune. Mais qui sont finalement les principaux acteurs de ce grand Monopoly haut de gamme ?

L'écoresponsabilité n'est plus un sujet qui fâche. Mieux, elle est devenue fashion. Les acteurs du secteur textile parlent désormais développement durable. Un discours et des engagements volontaires prônés en amont par les maisons de luxe pionnières par essence en matière de "green". Explications avec Pascal Morand, président exécutif de la Fédération de la haute couture et de la mode.

Le numéro un mondial du luxe LVMH a annoncé lundi le rachat du joaillier américain Tiffany pour un montant de 16,2 milliards de dollars, soit la plus importante acquisition dans l'histoire du groupe du milliardaire Bernard Arnault.

Fermée en 2005, La Samaritaine rouvrira en avril prochain sous forme d'un complexe rassemblant grand magasin, hôtel de luxe, logements sociaux, crèche et bureaux, a annoncé mardi son propriétaire LVMH, qui a investi 750 millions d'euros dans des travaux colossaux.

LVMH a confirmé lundi son intérêt pour le joaillier américain Tiffany, célèbre pour ses bagues de fiançailles et ses diamants, une acquisition potentielle qui serait l'une des plus importantes de l'histoire du géant français du luxe et lui permettrait de se renforcer aux Etats-Unis, selon les analystes

L'industrie de la mode, si polluante, vit sa révolution écolo. Ses acteurs savent qu'ils ne peuvent plus faire l'impasse sur un discours en phase avec les enjeux climatiques et sociétaux, et chacun y va se son engagement green. La preuve par les défilés et les tendances du printemps-été 20.