Tout sur Massimo Giorgetti

Lorsqu'un grand monsieur de la mode comme Giorgio Armani "espère que cette collection a plu" on se dit que c'est le monde à l'envers : une modestie contredite par la force tranquille de la collection femme Printemps/été 2020 que le styliste italien présentait en ce quatrième jour de fashion week milanaise.

Peut-on encore parler de tendance lorsque ce que l'on observe lors des défilés truste les catwalks, imperturbablement, saison après saison? A la manière du jeans, un jour pièce incongrue, passée au rang de basique respectable de toute garde-robe masculine digne de ce nom, le pantalon de training, le jersey de baseball et le short de basket sont une bonne fois pour toutes sortis des salles et des terrains de sports pour entrer dans la vie civile.

Puisqu'à Milan, avec la Fashion Week, c'est déjà l'été, il est avant tout question de " jungle fever ", de rayures, de plumes, de légèreté, de joyeux mélanges et de paper dolls. Condensé en images d'une journée de défilés placés sous le signe de Gigi Hadid qui, sur les catwalks, fait des heures sup'.