Tout sur matrimoine

Noms de rues, aires de jeu mal adaptées et sifflements intempestifs le démontrent clairement: la rue appartient aux hommes. Plus largement, notre espace public nous pousse aussi dans des cases genrées plutôt que de remédier aux inégalités existantes. Le chantier est vaste, et peine à sortir de terre.