Tout sur mode

L' "athleisure", contraction des mots anglais "athlete" et "leisure" (pour "athlète" et "loisir"), est la nouvelle tendance inspirée du vestiaire sportif. Petit florilège de looks tout à la fois sportifs et classes, repérés sur Instagram.

Le style serait-il incompatible avec des températures largement inférieures aux normales saisonnières? Les invités de la Fashion Week Homme ont clairement décidé de démontrer le contraire en pratiquant l'art du layering. L'occasion de superposer encore plus de pièces de grands noms dans un même look. Démonstration. Par Isabelle Willot.

Certains n'hésitent pas à qualifier cette opération de cobranding de "collab' du siècle". Kim Jones le directeur artistique de la mode homme chez Louis Vuitton, pronostique même des émeutes le jour de l'arrivée des articles en boutique. Tentative d'explication sur les raisons d'un tel (futur) succès.

Toute garde-robe masculine digne de ce nom se devrait de contenir au moins un costume bien coupé. Encore faut-il réussir à convaincre la génération Y d'investir dans ce qu'elle voit comme un basique de papa. Un exercice de style auquel se sont pliées les grandes maisons françaises, Dior Homme, Givenchy, Hermès et Lanvin en tête.

Le fait est communément admis dans le petit monde de la mode masculine. Milan sert de mise en jambes mais il faut attendre Paris pour que cela commence à dépoter sur les catwalks. Faut-il y voir le signe de temps politiquement trop troublés pour toute forme de prise de risque inconsidérée du côté du dressing mais au terme de cette première journée de défilés parisiens, c'est un peu comme si plus aucun créateur n'osait sortir des clous dans lesquels il se serait lui même enferré. Par Isabelle Willot

En jargon mode, on appelle ça une "coed". Faire défiler l'homme et la femme ensemble, c'est devenu plus que tendance. A condition toutefois que les deux univers soient suffisamment cohérents. Par Isabelle Willot

Et si l'on revenait un peu aux fondamentaux de la mode? Dans le sous-titre, c'est ce que l'on pouvait décrypter dimanche dans la plupart des collections.

Avec pas moins de 12 défilés au menu de leur première journée, journalistes et acheteurs ont découvert les premières tendances de ce que sera l'hiver 17-18 au masculin.

Mode, design, architecture, photographie: notre sélection de bouquins pour en mettre plein la vue. A (s') offrir pour prendre le large et laisser son imagination vagabonder au fil des pages et des beaux clichés... C'est ça aussi déconnecter!

Ce documentaire emmène le spectateur au coeur d'un système pour enquêter sur l'une des industries les plus polluantes du monde, à savoir celle du vêtement. Objectif: mettre en évidence les ravages écologiques générés par cette industrie et ses méthodes, sur l'environnement, mais aussi la santé, et proposer des solutions pour une production plus propre.

Le journaliste-documentariste publie J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste, un recueil de ses tweets cultes. Au même moment, Arte diffusera, ce lundi, Catherine Deneuve lit la mode, une série qu'il a réalisée dans laquelle l'actrice lit une sélection de ces phrases entendues au détour d'un défilé. Entretien.

La mode ne se contente plus de livrer chaque saison une nouvelle fournée de sacs, chaussures et vêtements en tous genres. Voici qu'elle investit de plus en plus le secteur du design, comme le prouve la dernière édition du Salon du meuble de Milan. Nombreuses sont en effet les marques à habiller la maison, avec des collections luxueuses, inspirées de leur univers créatif.

Le Parisien serait-il donc devenu une Parisienne comme les autres ? A l'instar d'AMI, de plus en plus de griffes masculines s'inspirent de son dressing, réel ou imaginaire. Avec en toile de fond un marketing qui repose sur l'aura jamais démentie de la Ville lumière.