Tout sur mode homme

S'il est un peu tôt pour confirmer la mort clinique du streetwear, l'homme se remet bel et bien sur son 31. Le costume n'est plus un uniforme de travail mais une parure de dandy qu'une touche de glam n'effrayera pas. Pour garantir leur survie, les shows se muent en performance dans des décors de plus en plus extravagants.

Peut-on encore parler de tendance lorsque ce que l'on observe lors des défilés truste les catwalks, imperturbablement, saison après saison? A la manière du jeans, un jour pièce incongrue, passée au rang de basique respectable de toute garde-robe masculine digne de ce nom, le pantalon de training, le jersey de baseball et le short de basket sont une bonne fois pour toutes sortis des salles et des terrains de sports pour entrer dans la vie civile.

Après Londres et avant Paris, c'est vendredi au tour de Milan d'accueillir les défilés hommes avec, au côté des grands habitués comme Prada, Versace ou Armani, plusieurs revenants et des petits nouveaux attendus sur les podiums lombards.