Tout sur mort

La crise sanitaire a profondément bouleversé les rites funéraires. En limitant le nombre de participants à la cérémonie. Mais surtout en interdisant aux gens de se toucher. Pour le théologien, il est urgent d'imaginer des rituels transitoires. Quitte à se retrouver tous ensemble, plus tard, pour rendre un ultime hommage au défunt.

Aujourd'hui en manque de fréquentation, les cimetières s'apprêtent à connaître leur semaine la plus animée de l'année. Une raréfaction des visiteurs qui n'entrave pas le dynamisme du business mortuaire, devenu plus perso ou plus écolo. Tour d'horizon des nouvelles pratiques.