Tout sur Moscou

Le jeune maquilleur grec vient d'être nommé ambassadeur Shiseido. A 31 ans, il a su gagner la confiance de stars comme Carla Bruni ou Leïla Bekhti. Son sens du beau et de l'image a déjà séduit les magazines de mode du monde entier. Portrait en touches d'un talent de l'ombre.

En 1963, le magazine français Paris Match l'avait consacré comme le Christian Dior soviétique. Un demi-siècle plus tard, Slava Zaïtsev continue de produire des collections aux couleurs vives, inspirées des costumes folkloriques russes.

Vladimir Poutine en Superman, joueur de hockey, ami des bêtes ou encore en Père Noël: une exposition à Moscou, intitulée avec sobriété "SUPERPOUTINE", entend rendre hommage au dirigeant russe, candidat à un quatrième mandat présidentiel.

Grotte de glace, toundra miniature et micro-climat sous une coupole en verre... Moscou ouvre au public lundi un nouveau parc à deux pas du Kremlin, symbole de la reconstruction au coût gigantesque menée ces dernières années par les autorités de la capitale russe.

Esthétique dark romantique, exigence éthique, veganisme irréprochable, Infantium Victoria prend les enfants pour ce qu'ils sont : des petits d'Homme à respecter sur une terre qui se respecte. Ce qu'il faut savoir de ce label belgo-russo-allemand et de sa créatrice, Dinie van den Heuvel.

Dans la nuit de Grozny, une immense fontaine s'illumine et ses jets d'eau dansent au son de la voix de Céline Dion. "Notre fontaine est plus belle que celle de Las Vegas !", assure à des journalistes le maire de la capitale tchétchène.

Né au XIXe siècle, le coffre de voyage imaginé par Louis Vuitton affole encore people et globe-trotteurs fortunés. Déclinée en sac à main ou commandée sur mesure pour un trip exclusif, voici une icône au long cours.

Le bâtiment datant de 1920 n'est plus qu'un tas de ruines: sous le regard atterré de manifestants opposés à sa destruction, les bulldozers ont commencé à démolir cet héritage architectural de la période constructiviste à Moscou.

Murs de briques sinistres, fenêtres condamnées, portes blindées rouillées: c'est dans une atmosphère volontairement angoissante qu'un musée d'État sur la terreur stalinienne a ouvert ses portes à Moscou vendredi 30 octobre, jour du souvenir des victimes des répressions de l'époque soviétique qui ont fait des millions de morts.