Tout sur Natan

En ces temps de pandémie, Le Vif Weekend s'est penché sur la fashion sphère noir-jaune-rouge au travers d'une grande enquête. Les chiffres, commentés par des experts, dressent un panorama très instructif.

Le secteur du vêtement défend fièrement nos couleurs, par-delà les frontières. Nos créateurs font partie de la crème mondiale et notre savoir-faire est rarement égalé. Pour toutes ces raisons, et bien d'autres, il faut plus que jamais acheter belge. Et aider à la relance d'un pan entier de notre économie.

Bourlinger en se fondant dans le décor, revêtue de raphia et de maille couleur beige, sable, écru et marron. Cet été, on réveille l'aventurière qui sommeille en nous.

Costume, blazer et pantalon de smoking s'accordent au féminin. Du noir, du blanc et des bijoux grand format... Le chic à la frontière des genres.

Du marron, du blanc, du marine, des motifs quadrillés, de la laine, du cuir verni, du denim... Et le meilleur de la mode de chez nous. Tout simplement.

On ne change pas une équipe qui gagne. La photographe belge signe les images de l'automne-hiver du créateur. En contre-plongée souvent, " pour le côté un peu irréel et magique ". Ouvrez les guillemets.

Un regard franc et un style sans concessions. Des coupes nettes, des bijoux travaillés et du blanc, tantôt cassé, tantôt grisé. Le ton, minimaliste, est donné.

Du beige au marron, de l'ocre au bordeaux, un minimalisme ton sur ton pour faire corps avec l'authenticité du décor.

Cheveux au vent, bottée et sans fards, elle jongle avec les imprimés printaniers et les nuances de vert. Le style sans fioriture, c'est dans sa nature.

La couleur qui sied le mieux aux amoureux, surtout lorsqu'elle est accompagnée de jolis coeurs et autres plaisirs sucrés. Oh, doux péchés !

C'était à la fin juin. Une équipe d'une vingtaine de personnes se retrouvait au musée Kanal - Centre Pompidou, en plein centre de Bruxelles, pour immortaliser la dernière collection haute couture de la maison Natan.

Des pastels doux, des matières légères et de romantiques corolles, sublimés par la nature printanière environnante.

La sixième édition des DS Brussels Fashion Days se déroulera les 20, 21 et 22 octobre prochains dans les galeries Ravenstein et Horta. Au programme: quatre défilés qui mêleront créateurs belges et espagnols, un pop-up store, mais aussi des workshops destinés aux professionnels issus du monde de la mode et au grand public.

Un décor à la Hockney, de profonds aplats de couleurs, une jolie palette de griffes belges et de looks imaginés par des créateurs ayant étudié dans une école de mode du pays. Le tableau de la nouvelle saison s'annonce aussi vibrant que passionnant.

C'est un projet qui lui tenait à coeur depuis longtemps. Edouard Vermeulen, de la maison Natan, offre la possibilité à quatre jeunes créateurs belges d'exposer leur travail dans l'une de ses boutiques.