Tout sur Olivier Theyskens

Le secteur du vêtement défend fièrement nos couleurs, par-delà les frontières. Nos créateurs font partie de la crème mondiale et notre savoir-faire est rarement égalé. Pour toutes ces raisons, et bien d'autres, il faut plus que jamais acheter belge. Et aider à la relance d'un pan entier de notre économie.

A l'écart des codes établis, retrouver ce qui se fait de mieux en matière de mode belge. Un parti pris résolument nineties, où tartan, cuir et denim tirent leur épingle du jeu.

Le créateur Olivier Theyskens était au MAD Brussels le soir du 14 novembre. Weekend aussi. Pour l'écouter parler de son expo solo She Walks in beauty à Anvers, au Mode Museum, de son parcours d'enfant prodige, de vêtements et de mouvements. Morceaux choisis.

Un décor à la Hockney, de profonds aplats de couleurs, une jolie palette de griffes belges et de looks imaginés par des créateurs ayant étudié dans une école de mode du pays. Le tableau de la nouvelle saison s'annonce aussi vibrant que passionnant.

Un vestiaire tout en féminité, avec dentelles, transparences, longues robes et volants. Du noir et du blanc. Une classe qui a traversé les siècles et gagné en sobriété.