Tout sur palace

Hôtel emblématique chargé d'histoire, le Lutetia rouvre ses portes après quatre ans de travaux, avec l'ambition de décrocher la distinction "palace" et d'accéder au cercle feutré des établissements parisiens très haut de gamme, où il se distingue déjà par des atouts uniques.

À l'instar d'Adèle et Ève, de Gilbert & George, personne ne peut imaginer Pierre sans Gilles. Et inversement. C'est que ce couple de photographes, à la ville comme derrière l'objectif, forme depuis trente-cinq ans une véritable entité artistique, à l'univers fleuri, peuplé de marins sexy et de madones scintillantes. Mais ce que l'on sait moins, c'est que la faune du tout-Paris des années 80 est passée par leur cabine. Un document fantastique.

Huit prestigieux hôtels français viennent de se voir décerner le label "palace", parmi 14 établissements candidats. La moitié de ces hôtels ultra-chics sont situés à Paris. De Courchevel à Biarritz, plongée dans l'univers luxueux des premiers palaces français.

L'hôtel Le Crillon, prestigieux palace centenaire de la place de la Concorde à Paris, a été vendu à un "membre éminent de la famille royale d'Arabie Saoudite", a annoncé jeudi dans un communiqué le vendeur, Groupe du Louvre, filiale du fonds américain Starwood Capital.

Si la crise touche le petit épargnant, elle touche aussi les plus grosses fortunes. La dernière victime fauchée en plein essor : le luxueux et douillet milieu de l'hôtellerie de grand standing.