Tout sur Pierpaolo Piccioli

Les Fashion Weeks furent forcées de se réinventer en ces temps de distanciation sociale. Des marionnettes de Moschino au show Celine projeté en direct sur TikTok, les grandes maisons se sont surpassées. Voici notre top 3 de ces présentations inspirées.

Dans les dressings comme pour le make-up, l'automne-hiver sera tout sauf tiède. D'un côté, de l'élégance, de la discrétion, des classiques subtilement revisités. De l'autre, de l'exubérance, un esprit de rébellion, du sexy assumé. Zoom sur une saison contrastée, complexe et multidimensionnelle. A l'image de la femme moderne, revendiquant sa duplicité.

Le spectacle continue à la fashion week de Milan qui a accueilli mercredi les premiers défilés de Gucci, Jil Sander, N.21 ou encore Moncler, 24 heures après la mort du styliste Karl Lagerfeld, icône des podiums milanais.

Vendredi dernier, la fille d'Amancio Ortega, fondateur de Zara et cinquième homme le plus riche d'Espagne, s'est mariée en grande pompe. Et même en très grande pompe. Pas de robe Zara, mais du Valentino et un concert privé de Coldplay pour l'ambiance musicale.

Il est une tradition respectée pratiquement à la lettre qui veut qu'un défilé haute couture se termine en beauté par une silhouette de robe de mariée destinée à prolonger le rêve, façon persistance rétinienne. Ne reculant devant aucun sacrifice, les maisons de mode réinterprètent cette promesse de " oui " à grand renfort de savoir-faire toujours, d'émancipation parfois.