Tout sur Rungis

En toque blanche et masquée, Mina Deydier s'applique à réaliser une pâte feuilletée à l'école culinaire Lenôtre. "Je réapprends à marcher", confie cette cadre parisienne, en reconversion pour ouvrir un restaurant en Nouvelle-Zélande.

Elles sont peintes, fleuries, taguées, bâchées ou dans leur plus simple appareil, et ont poussé comme des champignons sur les terrasses parisiennes à la faveur du déconfinement: les palettes de bois font désormais partie du paysage et pourraient le rester longtemps encore.