Tout sur Saint Laurent

Si les réseaux sociaux sont capables du pire, ils peuvent quelquefois susciter le meilleur. Et alors que la plupart des applis ont le don d'énerver les parents qui constatent, navrés, que leur progéniture y est accro, quelques-unes peuvent au contraire s'avérer salutaires pour resserrer les liens familiaux.

Envisager l'été avec légèreté. Et s'éprendre d'un mélange de textures, réchauffées par des nuances orangées.

La fashion week parisienne a vraiment bien commencé. Placée aujourd'hui sous le signe des femmes, avec Marine Serre et son premier défilé si juste, avec Maria Grazia Chiuri pour Dior et ses slogans recyclés, avec Anthony Vaccarello pour Saint Laurent et ses filles qui font de l'ombre à la Tour Eiffel.

Des teintes nuit et ébène, pour explorer d'autres cieux. Du velours, du Lurex et des effets vernis, pour briller de mille feux. Une étoile est née.

C'est indéniablement l'une des tendances fortes de l'automne-hiver 2017, remarquée sur les podiums des défilés Chanel, Saint Laurent, J.W. Anderson, ou encore Comme les Garçons, pour ne citer qu'eux. Qu'il s'agisse de lamé, de sequins ou de côte de maille, l'argenté sera de la partie cette saison, faisant entrer la lumière dans votre garde-robe et lui apportant un petit côté intergalactique et futuriste façon année 70.

Deux musées consacrés à Yves Saint Laurent ouvrent leurs portes en ce mois d'octobre, l'un à Paris, l'autre à Marrakech, offrant une immersion dans l'intimité de la maison de couture et le processus créatif du couturier français de légende.

Un décor à la Hockney, de profonds aplats de couleurs, une jolie palette de griffes belges et de looks imaginés par des créateurs ayant étudié dans une école de mode du pays. Le tableau de la nouvelle saison s'annonce aussi vibrant que passionnant.

Depuis avril 2016, Anthony Vaccarello crée pour Saint Laurent. Un directeur artistique trentenaire pour une maison mythique qui n'a jamais rien eu de lisse. Avec sérénité, ce Belge dont les interviews sont rares, donc précieuses, relève le défi. Confidences exclusives.

Figure emblématique de la mode, le Belge a toujours préféré s'effacer derrière la flamboyance de sa création. En salle le 5 avril prochain, le documentaire Dries pose sur lui un regard aussi inédit qu'inespéré - jamais cette brillante énigme n'avait été examinée de si près. Rencontre avec son réalisateur, Reiner Holzemer.