Tout sur SNI

Les soldes d'hiver débuteront lundi, et non samedi, comme il est d'usage. L'objectif est d'éviter l'engorgement et les effets de foule dans et en dehors des magasins qui auraient pu se produire un samedi, alors que la pandémie de nouveau coronavirus est toujours bien d'actualité.

Un Belge sur deux a par ailleurs déclaré à la fédération du commerce et des services (Comeos) vouloir faire du shopping vendredi, à l'occasion de cette journée d'actions commerciales dont la tradition trouve ses racines dans les années '60 outre-Atlantique. Mais six commerçants sur dix ne participeront pas au "Black Friday" cette année, selon les chiffres du syndicat neutre pour indépendants (SNI).

Le chiffre d'affaires lié aux soldes d'hiver en Wallonie et à Bruxelles a baissé de 4% cette année mais a progressé de 1,5% en Flandre, annonce lundi le Syndicat Neutre pour indépendants (SNI). "C'est la première fois que l'écart entre la Flandre d'un côté et Bruxelles et la Wallonie de l'autre est aussi grand (...) Après un automne 2017 assez maussade, les soldes n'ont malheureusement pas pu inverser la tendance".

L'an dernier, près d'un établissement horeca sur deux a été confronté à des cas de grivèlerie, relève dimanche une enquête menée par le Syndicat neutre pour Indépendants (SNI) auprès de 556 établissements. Selon le syndicat, la tendance aurait augmenté de 24% depuis 2013.

Les commerçants notent, pour la première moitié des soldes, une baisse des ventes de 2,5% par rapport à l'hiver en 2013. Ils attendent avec impatience l'arrivée d'un temps froid qui permettrait d'écouler plus facilement les vêtements et articles d'hiver.