Tout sur Stéphane Bozon

Jumelles en mains, l'adjudant-chef Fabrice Bernard-Jacquet suit la progression d'une cordée d'étrangers qu'il vient de renseigner: positionnés à 3.200 mètres d'altitude depuis le début de l'été, deux gendarmes contrôlent, conseillent et parfois dissuadent les alpinistes qui s'élancent à l'assaut du Mont-Blanc.

Deux trailers sans équipement sont morts récemment sur ses pentes exigeant une technique d'alpiniste aguerrie: le Mont-Blanc demeure le symbole de l'imprudence qui endeuille régulièrement la haute montagne, terre d'exploits aux dangers sous-estimés.