Tout sur street art

Fanzara est un hameau espagnol à flanc de montagne, niché dans l'arrière-pays de Valence et éprouvé depuis des années par les querelles politiques. Il revit grâce à des artistes urbains venus du monde entier, qui ont contribué à panser ses plaies.

Illustratrice et street artist, Sarah Vos-Debrigode dessine depuis qu'elle est enfant. Aujourd'hui, elle distille son art dans les parcs et artères d'ici et d'ailleurs. Et, dorénavant aussi, dans quelques crèches de la capitale.

Comme leur nom l'indique, les street artists font de la rue leur terrain de jeu. Certains investissent même les panneaux publicitaires - dévolus par définition à un but mercantile - pour faire valoir leur parole. Focus sur ces artistes qui transforment notre environnement quotidien en lieu de réflexion et offrent une nouvelle lecture de l'espace urbain.

L'artiste français Zevs a encore frappé mais cette fois, son oeuvre pourrait lui coûter cher. Accusé de vandalisme, on lui demande près de 612 000 euros pour avoir dessiné un logo Chanel liquéfié sur la façade d'un magasin Giorgio Armani à Hong Kong.