Tout sur Veronique Branquinho

Un décor à la Hockney, de profonds aplats de couleurs, une jolie palette de griffes belges et de looks imaginés par des créateurs ayant étudié dans une école de mode du pays. Le tableau de la nouvelle saison s'annonce aussi vibrant que passionnant.

Un vestiaire tout en féminité, avec dentelles, transparences, longues robes et volants. Du noir et du blanc. Une classe qui a traversé les siècles et gagné en sobriété.

Depuis plus de trente ans, les créateurs Belges ou assimilés font entendre une autre voix sur la scène de la mode et dans les défilés. Cette rentrée ne contredit en rien cette différence assumée. Arrêt sur images.

Les Belges sont montés à Paris. Avec, dans leur vestiaire, le talent et la singularité. Car quand nos créateurs dessinent la mode, ils forcent le respect. Et l'admiration.

La Fashion Week de Paris a débuté. Après New York, Londres et Milan, la Ville Lumière plonge les addicts dans un grand bain modeux prévu pour l'automne-hiver prochain. Il y en a/aura pour tous les goûts.

Après quatre ans d'absence, c'est le grand retour de Veronique Branquinho. Plissés, robes bustier minimalistes, jeux de bretelles en version or, cuivre ou bleu, vert profond, les détails sont soignés. Une collection chic sans être renversante.

Quand les Belges défilent, le front row a de la gueule. Suzy Menkes chez Jean-Paul Lespagnard, Walter Van Beirendonck chez Veronique Branquinho, Carine Roitfeld chez Cédric Charlier et Didider Grumbach chez Anthony Vaccarello. Soit dans l'ordre, une journaliste très british qui fait la pluie et le beau temps en mode, un créateur belge qui forme la génération suivante, une ex-rédactrice en chef de Vogue qui joue les marques à elle toute seule et un président de la Fédération de la Couture , du Prêt-à-porter, des Couturiers et des Créateurs de Mode. Décemment, on aurait pu pousser un cocorico, sauf que ce n'est pas notre genre.

Véronique Branquinho et Delvaux, c'est fini. La créatrice belge engagée par le maroquinier en 2009 en tant que directrice artistique quittera sa fonction en décembre prochain.

Dès le mois de février 2010, une collection capsule de chaussures pour hommes, créée par la célèbre créatrice de mode belge Véronique Branquinho, sortira dans les principaux magasins Camper du monde entier.

La griffe de luxe Escada est dans une situation critique et serait sur le point de disparaître, selon son président Bruno Saelzer.

A la fin du mois de mai, la nouvelle tombait, la styliste belge Veronique Branquinho mettait la clef sous le paillasson. Les fans des vêtements de la talentueuse styliste peuvent encore se procurer des pièces de sa collection en se rendant à Anvers.

A la Fashion Week de Paris, les Belges sont largement représentés. Fidèles à leur réputation, ils livrent leur version très personnelle et hors des sentiers battus de la mode de l'hiver prochain. Tour d'horizon, en deux tomes.