Le temps de trajet à Bruxelles est en moyenne 34% plus long dans les bouchons que lorsque la circulation est fluide. Lors des heures de pointe en soirée, la durée de trajet s'allonge de 86%. La vitesse moyenne y est de 47 km/h.

A Varsovie, la situation est pire. Les temps de trajet s'y allongent de 42% en moyenne et atteignent même les 89% durant les heures de pointe matinales.

L'indice d'embouteillage de TomTom se base sur les temps de trajet réels mesurés grâce aux données de géolocalisation des GPS utilisés par les automobilistes.

Une autre étude, réalisée par Inrix, une société d'info-trafic américaine utilisant les données de l'office européen des statistiques Eurostat et dévoilée en juin, place Milan en tête des 25 villes européennes en matière d'embouteillages, devant Bruxelles et Anvers, puis Paris. Dans l'étude réalisée par TomTom, Milan occupe la 12e place du classement.

Avec Belga.

Le temps de trajet à Bruxelles est en moyenne 34% plus long dans les bouchons que lorsque la circulation est fluide. Lors des heures de pointe en soirée, la durée de trajet s'allonge de 86%. La vitesse moyenne y est de 47 km/h. A Varsovie, la situation est pire. Les temps de trajet s'y allongent de 42% en moyenne et atteignent même les 89% durant les heures de pointe matinales. L'indice d'embouteillage de TomTom se base sur les temps de trajet réels mesurés grâce aux données de géolocalisation des GPS utilisés par les automobilistes. Une autre étude, réalisée par Inrix, une société d'info-trafic américaine utilisant les données de l'office européen des statistiques Eurostat et dévoilée en juin, place Milan en tête des 25 villes européennes en matière d'embouteillages, devant Bruxelles et Anvers, puis Paris. Dans l'étude réalisée par TomTom, Milan occupe la 12e place du classement.Avec Belga.