L'office de tourisme de Flandre (Toerisme Vlaanderen) ciblera dans un premier temps les pays limitrophes avant d'élargir sa stratégie à l'Espagne et l'Italie un peu plus tard cet été. Le mois dernier, une campagne a été lancée sur les réseaux sociaux, par l'intermédiaire d'influenceurs étrangers.

En juin, des publicités seront insérées dans les grands journaux de ces pays, Toerisme Vlaanderen a pris le pouls auprès de la population étra,gère sur les intentions de voyage après la crise du coronavirus.

La part de personnes ne souhaitant pas voyager varie de 4% en Italie à 19% en Grand-Bretagne. L'envie d'évasion est donc bien plus grande que l'an dernier et même un peu plus forte qu'en 2019. Aux Pays-Bas, un vivier de touristes important pour la Flandre, 11% des Néerlandais envisagent de visiter la Flandre prochainement, un pourcentage également en nette hausse par rapport à 2020.

L'office de tourisme de Flandre (Toerisme Vlaanderen) ciblera dans un premier temps les pays limitrophes avant d'élargir sa stratégie à l'Espagne et l'Italie un peu plus tard cet été. Le mois dernier, une campagne a été lancée sur les réseaux sociaux, par l'intermédiaire d'influenceurs étrangers. En juin, des publicités seront insérées dans les grands journaux de ces pays, Toerisme Vlaanderen a pris le pouls auprès de la population étra,gère sur les intentions de voyage après la crise du coronavirus. La part de personnes ne souhaitant pas voyager varie de 4% en Italie à 19% en Grand-Bretagne. L'envie d'évasion est donc bien plus grande que l'an dernier et même un peu plus forte qu'en 2019. Aux Pays-Bas, un vivier de touristes important pour la Flandre, 11% des Néerlandais envisagent de visiter la Flandre prochainement, un pourcentage également en nette hausse par rapport à 2020.