Plus de 35 compagnies aériennes ont indiqué aux agences de voyage grecques qu'elles n'acceptaient plus leurs réservations. Les clients doivent désormais se rendre dans les aéroports pour payer leurs vols.

Le secteur du transport est également touché par le contrôle des capitaux mis en place par la banque centrale grecque. De nombreuses sociétés ne peuvent ainsi plus remplir leurs camions de carburant à cause des limitations en vigueur. Des centaines de camionneurs grecs ne peuvent pas payer leur plein, en Grèce comme à l'étranger. Les cartes de crédit émises en Grèce ne sont en effet plus acceptées en dehors des frontières helléniques.

La menace de pénurie pèserait en outre désormais sur les îles grecques.