Provisions de route achetées, nous ne nous attardons pas dans le centre de Nouméa, afin de prendre la direction du nord. Et faire une première halte au centre culturel Tjibaou, du nom de ce prêtre devenu militant indépendantiste, assassiné dans d'étranges circonstances. Un endroit fascinant, d'abord pour son architecture signée Renzo Piano : les salles émergent de la végétation comme des cases relookées façon xxie siècle. Ensuite parce qu'il ouvre une grande porte sur une civilisation et un système de pensée longtemps dénigrés par les colons, mais surtout sur l'art de vivre des Kanaks, ce peuple mélanésien apparenté aux Papous. Amoureux de leur terre, ils réservent les plus belles découvertes d'un voyage en Nouvelle-Calédonie.
...