Le + design - Verdura Resort, en Sicile

L'âme sicilienne se promène dans chaque pièce d'un hôtel contemporain imaginé par l'architecte italien Flavio Albanese. Que ce soit dans les trois restaurants, les bars, les suites ou même le centre de bien-être, le mobilier rend grâce à la Renaissance et aux matériaux naturels comme le bois, le sable ou la pierre. Les six villas avec piscine privée, elles, offrent des espaces hyper aérés, avec des hamacs en terrasse et des lits à baldaquin côté chambre. D'autant plus plaisant que les terrains de golf se situent juste en face. Il y en a deux : The East Course et The West Course, qui s'aventurent aussi bien à travers les douces collines de la Sicile que vers sa côte escarpée. On doit leur tracé à Kyle Phillips, qui possède sa propre société de " golf design " et qui a déjà imaginé une petite quarantaine de parcours réputés à travers le globe, de la Californie à Abu Dhabi, en passant par la Thaïlande ou l'Australie.
...

L'âme sicilienne se promène dans chaque pièce d'un hôtel contemporain imaginé par l'architecte italien Flavio Albanese. Que ce soit dans les trois restaurants, les bars, les suites ou même le centre de bien-être, le mobilier rend grâce à la Renaissance et aux matériaux naturels comme le bois, le sable ou la pierre. Les six villas avec piscine privée, elles, offrent des espaces hyper aérés, avec des hamacs en terrasse et des lits à baldaquin côté chambre. D'autant plus plaisant que les terrains de golf se situent juste en face. Il y en a deux : The East Course et The West Course, qui s'aventurent aussi bien à travers les douces collines de la Sicile que vers sa côte escarpée. On doit leur tracé à Kyle Phillips, qui possède sa propre société de " golf design " et qui a déjà imaginé une petite quarantaine de parcours réputés à travers le globe, de la Californie à Abu Dhabi, en passant par la Thaïlande ou l'Australie. www.roccofortehotels.com/fr/Depuis son âge d'or dans les Années folles, Le Touquet a pris très peu de rides, grâce à ses boutiques, ses bistrots ou ses casinos qui en font une station balnéaire intemporelle. C'est aussi le cas du fameux parcours baptisé La Mer, imaginé en 1931 par la société britannique Colt, Alison & Morrison, qui a dompté les dunes pour y façonner un links au prestige intact, régulièrement cité parmi les plus remarquables de l'Hexagone. A ses côtés, un autre 18-trous baptisé La Forêt, ainsi qu'un 9-trous portant le nom de l'hôtel attenant : Le Manoir. Ce dernier - une demeure cossue de style anglo-normand - vient justement d'achever sa rénovation, en offrant plus de lumière, d'espace et de couleurs à ses pièces, lui donnant ainsi une allure plus contemporaine. Le restaurant La Table du Manoir, lui, avait déjà été redessiné en 2017, formant une sorte de jardin d'hiver où le chef Fabrice Cherrault cultive la tradition française avec finesse... et un penchant avéré pour les saveurs marines. www.letouquetgolfresort.com/frRien que pour découvrir les décors sauvages de la mer Noire, l'escapade vaut le détour. C'est là-bas, aux abords de la ville de Balchik, sur la côte orientale de la méconnue Bulgarie, qu'est né ce très joli complexe hôtelier il y a tout juste dix ans. Les petites balles blanches s'y élancent sur un parcours de 18 trous dessiné par l'un des meilleurs joueurs de tous les temps, alias Gary Player, Sud-Africain aujourd'hui reconverti en architecte golfique. Situé sur un plateau en haut d'une falaise - il n'y a d'ailleurs aucun arbre, prudence en été -, il offre une vue quasi permanente sur le paysage côtier, mais aussi sur le site archéologique de Kaliakra. Bien sûr, l'hôtel est à la hauteur et propose des studios ou des maisons familiales inspirées par les villas toscanes, entourées de vignobles. A noter : il est possible de réserver une table dans la propre cave à vin de l'établissement, et les cépages bulgares ont beaucoup de répartie... www.blacksearama.comC'était l'année dernière : le groupe Edmond de Rothschild Heritage s'associait à Four Seasons pour escalader les Alpes françaises et y poser cet hôtel intimiste - 55 hébergements - sur un versant du mont d'Arbois. Atouts maîtres des lieux : sa forme de chalet alpin à la fois chic et moderne, alliant luxe et discrétion au pied des pistes de ski, avec un spa, une piscine intérieure-extérieure et une gastronomie doublement étoilée au Michelin. Le terrain de golf ? Disons qu'il est arrivé un peu avant. En 1964, pour être précis. Conçu par le champion britannique Sir Thomas Henry Cotton, il s'étend sur un plateau alpin situé à 1 320 mètres d'altitude. Pas de panique : il est beaucoup plus plat qu'il n'y paraît. Et les frissons sont garantis : ici, chaque nouveau drive est une manière de se rincer un peu plus les mirettes face aux montagnes majestueuses. Le trou n°14 régale ainsi d'un panorama allant du col de Véry au mont Joly. Le plus dur, c'est d'y rester concentré... www.fourseasons.com/fr/megeve/Les amateurs de golf savent à quel point les Britanniques ne plaisantent pas avec l'entretien de leurs pelouses. Le Manor House ne déroge pas à la règle, accueillant un impeccable parcours de 18 trous au coeur de la somptueuse campagne des Cotswolds. Nous sommes dans le sud-ouest de l'Angleterre, et plus précisément dans le comté de Wiltshire, non loin des célèbres pierres de Stonehenge ou de la cathédrale de Salisbury. Le paysage est vallonné, tout au long d'un terrain qui doit son éclat verdoyant à l'arrosage gracieux offert par les pluies. Un bijou imaginé par deux anciens joueurs professionnels du royaume : Clive Clark et Peter Alliss, ce dernier ayant disputé à lui seul huit Ryder Cup dans les années 50 et 60, avant de devenir " voice of the golf " derrière le micro de la BBC. L'hôtel, lui, sent bon le bois, la pierre, l'afternoon tea... et la cuisine du chef Robert Potter, dont le restaurant The Bybrook affiche une étoile au Michelin. www.exclusive.co.uk/the-manor-house/ Au coeur des Pouilles, l'établissement est l'un des membres les plus charmants et les plus élégants de l'association Leading Hotels of the World. Ses 92 chambres, suites et maisons ont été bâties en pierre de la région. Ses teintes blanche et beige, ses lanternes en terrasse, ses jardins de style arabe, sa carte de restaurant signée par le chef Domingo Schingaro et son spa qui adoucit les corps avec des produits " made in Italy " garantissent un séjour aux petits soins. Le parcours de golf de San Domenico, lui, permet de s'immerger dans un paysage à découvrir d'urgence. Entouré à l'est par la mer Adriatique et à l'ouest par les champs d'oliviers, son gazon s'apprivoise au rythme du vent - omniprésent -, tandis que les odeurs de thym, de romarin, de sauge ou de menthe chatouillent les narines. Bon à savoir : depuis le trou n°8, la vue est imprenable sur la fascinante nécropole d'Egnathia, dont les ruines les plus anciennes datent du ve siècle avant J.-C. borgoegnazia.com En pleine campagne, dans la province de Cadix, cette ancienne hacienda andalouse propose à peine 27 chambres, une jolie piscine, un domaine luxuriant de 500 hectares et un restaurant dont le chef cuisine aussi bien le gibier que le thon rouge. Côté green, on sait que la concurrence, en Espagne, est exhaustive. Mais ici, on cultive la différence avec un environnement presque 100 % naturel. Tout au long de la partie, les oliviers, les chênes-lièges ou les pins parasols apportent de l'ombre aux swings. Mieux : à certains endroits du fairway, les lapins, les cerfs, les canards ou les chevreuils se laissent apercevoir. Tout autour, les joueurs apprécieront la vue sur l'Atlantique ou les fameux villages blancs d'Andalousie - quand le ciel est clément, on peut même deviner les côtes marocaines. Le légendaire golfeur espagnol Seve Ballesteros, de son vivant, n'a pas mâché ses mots : " Montenmedio est un parcours que tout le monde devrait jouer une fois dans sa vie. " www.montenmediogolf.com/fr/