Cela fait quarante ans maintenant que Yann Arthus-Bertrand arpente la planète pour donner à voir son infinie beauté. Progressivement, l'artiste est devenu porte-drapeau d'une parole écologiste, ses clichés montrant la vulnérabilité de notre Terre et les modifications apportées par l'homme au cours des ans. Cet été, c'est Mons qui accueille quelques-uns des tirages XXL de son ouvrage mondialement connu La Terre vue du ciel, un livre qui s'est vendu...

Cela fait quarante ans maintenant que Yann Arthus-Bertrand arpente la planète pour donner à voir son infinie beauté. Progressivement, l'artiste est devenu porte-drapeau d'une parole écologiste, ses clichés montrant la vulnérabilité de notre Terre et les modifications apportées par l'homme au cours des ans. Cet été, c'est Mons qui accueille quelques-uns des tirages XXL de son ouvrage mondialement connu La Terre vue du ciel, un livre qui s'est vendu à plus de 4 millions d'exemplaires dans le monde.Le Beffroi, dominant la cité avec ses 87 mètres de hauteur, et son parc rassemble ainsi 100 photos tirées du fameux bouquin, tandis que dans la Salle Saint-Georges sont affichées des images moins connues du septuagénaire français, telles que ses premiers clichés de lions et des portraits de quidams. Pour Catherine Arthus-Bertrand, la commissaire, "les photographies aériennes sélectionnées pour le parc présentent un "état des lieux" de la planète et invitent le visiteur à réfléchir à notre devenir. La mise en place ne propose ni thèmes, ni parcours précis mais un cheminement libre, où chacun pourra voir au-delà de la qualité visuelle des photos et à la lecture des textes que "vu du ciel", les frontières n'existent pas. Nous sommes tous sur la même Terre. "Cette expo montoise est aussi l'occasion pour les touristes d'un jour de découvrir plus largement les lieux, sous le signe de l'art urbain, grâce à l'opération L'Art Habite la Ville, une véritable expo permanente en plein air. Dix-sept nouvelles oeuvres disséminées dans les rues viendront en effet progressivement rejoindre la quarantaine de fresques déjà présentes sur le territoire. Jusque fin octobre, le public pourra dès lors assister à la naissance de ces peintures, signées par des Belges mais aussi des Espagnols, des Autrichiens, des Néerlandais et même des Mexicains! Une manière d'initier les passants à la culture et de leur donner l'envie, qui sait, de pousser ensuite la porte de l'un des nombreux musées du chef-lieu hennuyer, qui fut Capitale européenne de la culture en 2015, rappelons-le. Expo Legacy, Yann Arthus-Bertrand, www.sallesaintgeorges.mons.be et www.beffroi.mons.be Jusqu'au 25 octobre 2020. L'art habite la ville, streetartcities.com Jusque fin octobre 2020.