Psycho | Ces comportements qui trahissent les personnalités narcissiques à Noël

Serait-ce une personnalité narcissique qu'on aperçoit à la lueur du sapin? © Getty Images
Kathleen Wuyard

La magie de Noël permettrait-elle, entre autres, de dévoiler si un pervers narcissique se cache à votre table? En partie, car la période des fêtes est un excellent révélateur de certains traits narcissiques présents dans votre entourage – ou en vous. Cadeau empoisonné, vous dites?

C’est justement au moment d’offrir les cadeaux que les personnalités narcissiques auraient tendance à se trahir. Pour rappel, selon la définition du « Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux » (DSM), le trouble de la personnalité narcissique se caractérise par une tendance « omniprésente » au manque d’empathie, à la grandiloquence et au besoin d’adulation. Parmi les symptômes qui peuvent permettre de les identifier, on peut notamment retrouver une tendance à cacher des informations aux autres pour arriver à ses fins, des comportements arrogants et hautains ou encore la conviction d’être quelqu’un de spécial et unique destiné à un succès illimité.

Quant au fameux « pervers narcissique », extrêmement présent dans les médias, films et séries depuis quelques années? Il n’est qu’un des profils de personnalités narcissiques, lesquelles, bien qu’elles ne puissent être diagnostiquées formellement que par un professionnel de la santé, ont toutefois tendance à se révéler à la lueur du sapin.

Photo extraite d'Un conte de Noël, d'Arnaud Despechin
Photo extraite d’Un conte de Noël, d’Arnaud Despechin© Isopix

Un emballage différent

Ainsi que l’explique Tracy Malone, fondatrice du réseau de soutien Narcissit Abuse Support.com, les personnalités narcissiques tendent en effet à ne pas offrir de cadeaux de la même manière que les autres. Si vous avez pêché X ou Y à la cacahouète, il y a en effet de fortes chances pour que vous choisissiez votre cadeau en fonction du budget, certes, mais aussi et surtout de ce qui est selon vous susceptible de plaire à la personne à qui vous allez l’offrir. Quelqu’un souffrant d’un trouble de la personnalité narcissique, par contre, va répondre à des règles différentes au moment de choisir le contenu du paquet à déposer sous le sapin.

Quelqu’un souffrant d’un trouble de la personnalité narcissique, par contre, va répondre à des règles différentes au moment de choisir le contenu du paquet à déposer sous le sapin.

Premièrement, et indépendamment de la personne qui le reçoit, il ou elle va ainsi avoir tendance à choisir un cadeau qui lui plait personellement et qui lui ferait plaisir à recevoir. C’est ainsi, par exemple, que vous pouvez recevoir une raquette de tennis dernier cri « pour vous y mettre » alors que vous n’avez jamais tapé une balle ou bien vous retrouver à examiner avec curiosité un bijou clinquant alors que le seul que vous portez, quelle que soit l’occasion ou la période de l’année, est une simple chaîne. « Chéri.e, regarde, je te l’avais dit, ta mère est narcissique »? Peut-être, mais il ne s’agit pas de baser cette conclusion uniquement sur une tendance à offrir des cadeaux inadaptés à la personne qui les reçoit, et d’autres signes ne trompent pas.

Toute attention, même négative, est bonne à prendre pour les narcissiques.
Toute attention, même négative, est bonne à prendre pour les narcissiques.© Getty Images

Comme le souligne l’hypnothérapiste clinicien Jon Rhodes, qui a créé une plateforme basée sur ses différentes interactions avec des patients narcissiques, « leur manque d’empathie fait qu’il est très difficile pour eux de s’imaginer ce qui pourrait faire plaisir à quelqu’un d’autre comme cadeau ». Et de différencier la période de séduction, durant laquelle le ou la narcissique aura tendance à compenser en offrant des cadeaux certes inappropriés mais aussi et surtout coûteux et impressionnants (on revient à la tendance à la grandiloquence), et puis ce qui vient après, où, considéré.e comme acquis.e, vous ne risquez plus que de recevoir des cadeaux qui non seulement ne vous correspondent pas mais dénotent en prime d’une absence absolue d’effort pour les dénicher.

Toute attention est bonne à prendre

Et il n’y a pas qu’au moment du déballage des cadeaux que les personnalités narcissiques se trahissent. Après tout, par définition, les fêtes sont la période de rassemblement par excellence, or, rappelle Jon Rhodes, « les narcissiques souffrent de ne pas être le centre de l’attention, et plus il y a de gens présents, plus ils se sentent en compétition pour attirer les regards ». Ce qui veut dire qu’il y a un risque qu’ils ou elles causent l’un ou l’autre drame uniquement pour attirer l’attention « parce que même de l’attention négative est mieux que rien pour eux ».

Parmi les comportements à craindre, il cite ainsi un manque total d’implication, « parce qu’ils estiment que les autres sont leurs inférieurs et doivent s’occuper d’eux, pas l’inverse », une quête de la perfection et un contrôle obsessionnel des moindres détails, « pour rappeler à tout le monde à quel point ils sont exceptionnels », une ébriété excessive pour « blâmer leur comportement sur autre chose que leur personnalité » et, de manière générale, une tendance à gâcher purement et simplement la Noël de tout le monde.

Plus il y a de gens présents, plus ils se sentent en compétition pour attirer les regards

De quoi donner envie d’annuler le réveillon, ou du moins, écrémer sévèrement la liste des invités? Oui et non, tempère le thérapeute britannique, qui souligne que de par leur besoin maladif d’attention, les personnalités narcissiques sont souvent aussi l’âme de toute fête, ceux-là même qui lancent l’ambiance et la maintiennent tout au long de la soirée à grand renfort de toasts et piste de danse improvisée. Et Jon Rhodes d’ajouter, pince-sans-rire, que dans ce cas de figure, « vous pourrez même passer un très bon Noël grâce à votre narcissique. Ne vous attendez juste pas à ce qu’il lève le petit doigt pour vous aider à ranger après la fête ».

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content