Instagram, nouveau guide de voyage, la preuve par trois

1 © didi & co

Il suffit d’un coup d’oeil à Instagram pour avoir envie de partir à Santorin ou dans les fjords norvégiens. L’application est un outil idéal de promotion touristique qui ne finit pas de façonner l’industrie du voyage. La preuve en trois guides, où la patte photogénique du réseau social saute aux yeux.

Première démonstration avec Aurelie Hagen, l’auteure de The Lazy Frenchie in NYC (3.) et ses pérégrinations très hashtag dans la Grande Pomme. Au menu : promenades colorées à Brooklyn et toasts à l’avocat dans l’East Village. La globe-trotteuse Maïka Ruitort, nous emmène, elle, dans le sud de la France avec Aimer Nice-200 adresses à partager (2.) . La blogueuse y partage les bons plans qu’elle affectionne, ainsi que les incontournables de sa ville natale. Dernier exemple : les soeurs Boyer et leurs listes de recommandations Didi & Co travel pour visiter Sydney (1.) et Paris, réalisées avec l’aide de la fine fleur locale d’artistes et d’influenceurs. Le duo a fait le pari d’imprimer le résultat. De quoi déconnecter, elles l’espèrent et nous aussi, les vacanciers de leurs téléphones. M.D.

2
2© Maïka Ruitfort

The Lazy Frenchie in NYC, par Aurelie Hagen, éditions Racine, 200 pages.

Paris, 140 pages, et Sydney, 130 pages, à commander en ligne : www.didiandcotravel.com

Aimer Nice-200 adresses à partager, par Maïka Ruitort, éditions Mardaga, 224 pages.

3
3© Aurelie Hagen

Partner Content