Poisson à louer pour nuit solitaire

Louer un poisson rouge pour la nuit. Le gérant d’un hôtel belge a eu l’idée de proposer ce service afin d’animer la file d’attente devant la réception de son établissement, un concept qui a rapidement suscité la curiosité des internautes.

Une touriste néerlandaise a posté début septembre une photo de bocal à poisson sur son compte Facebook. Une de ses amies, productrice radio en Nouvelle-Zélande, l’a reprise sur Twitter. Le tweet est devenu viral et a été aimé plus de 30.000 fois en moins de quatre jours.

https://twitter.com/Mich_Cooke/status/903918405949972480Michelle Cookehttps://twitter.com/Mich_Cooke

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
550rich3153600000Twitterhttps://twitter.com1.0

Mais ce n’est pas la première fois que le concept « Rent a fish » de l’hôtel Van der Valk de Charleroi connaît ce succès, relayé mardi par plusieurs médias belges.

« Il y a deux-trois ans, un joueur australien de tennis en fauteuil roulant n’arrivait pas à dormir. Il a décidé de filmer les poissons et de partager la vidéo sur les réseaux sociaux », se souvient David Dillen, manager de l’hôtel, joint par l’AFP.

1.0Hahaha! Really? #rentafish #lonelybirgitkoopsenhttps://www.instagram.com/birgitkoopsen140611361098387472105195161_14061136Instagramhttps://www.instagram.comrich658

Hahaha! Really? #rentafish #lonely

A post shared by Birgit Koopsen-Bernstein 🇳🇱 (@birgitkoopsen) on

https://scontent.cdninstagram.com/t51.2885-15/s640x640/sh0.08/e35/12142276_517302085103046_891238881_n.jpg640640

Depuis, les trois poissons rouges Nemo, Heineken et Prince Charles, loués pour 3,50 euros la nuit, sont les vedettes de l’hôtel.

C’est le manager qui a eu cette idée en mars 2013. « Assis au bar de l’hôtel avec mon cousin, je voyais tous ces gens qui s’ennuyaient dans la file d’attente de la réception », se souvient-il, « je voulais rendre leur temps d’attente plus agréable, les faire sourire ».

Le concept a tout de suite été plus loin avec le slogan : « Seul dans votre chambre, vous souhaitez de la compagnie ? ». Il permet de louer son poisson rouge à la nuit, bocal fourni.

« Aujourd’hui, nous avons trois types de clients : ceux qui postent des photos du poisson dans leur chambre sur les réseaux sociaux, les hommes d’affaires qui s’éclatent à envoyer leur note de frais rigolote à leur patron, et les familles à qui on prête gratuitement le poisson », raconte M. Dillen.

Mais gare aux enfants. « Une petite Néerlandaise de trois ans a kidnappé l’un de nos poissons. Son père, qui l’a découvert dans la voiture à la frontière belgo-hollandaise, nous a immédiatement appelé. L’hôtel le lui a offert », conclut-il.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content