Vous voyagez au Qatar: voici ce que vous devez savoir des traditions… et des restrictions

© Getty Images

Derrière ses gratte-ciels et ses centres commerciaux luxueux, le Qatar, hôte de la Coupe du monde de football, à partir de dimanche, est un pays musulman conservateur attaché à ses traditions. Voici quelques éléments à destination des supporters étrangers:

Salutations et gestes d’affection

Avec une population composée à 90% d’expatriés, l’usage de l’anglais domine largement au Qatar, bien que la langue officielle est l’arabe. Parler l’arabe n’est pas indispensable mais connaître certains mots peut être apprécié, en particulier par les Qataris.

Dans les lieux publics, il convient de se lever pour saluer les autres, surtout les personnes âgées. 

Il faut attendre que les femmes qataries, généralement vêtues d’une longue robe noire et d’un léger voile, tendent leur main pour la serrer. Certaines préfèrent placer une main sur leur coeur en signe de salutation.

femmes qatar

Les baisers et gestes d’affection doivent être évités en public, qu’il s’agisse de couples hétérosexuels ou homosexuels. Se tenir la main est en revanche accepté.

Les habitudes à la maison

Comme les habitants des autres pays du Golfe, les Qataris sont très hospitaliers, tenant à montrer une image de respectabilité et d’amabilité. 

Etre invité dans un foyer qatari implique de retirer ses chaussures à l’entrée mais il faut éviter de diriger la plante de ses pieds vers ses hôtes.

Les Qataris mangent parfois par terre, à la main, dans une grande assiette à la manière des bédouins du désert, même s’ils vivent dans une grande villa moderne. 

Il est important d’accepter tout ce que l’hôte offre car refuser un cadeau peut être perçu comme une offense.

Doha Qatar traditions
Doha, au Qatar © Getty Images

Rituel du café

Le café arabe, dont la recette se compose de grains de café clairs grillés puis bouillis avec de la cardamome et du safran, est servi dans de toutes petites tasses baptisées « finjans », à l’aide d’une cafetière en forme de cruche appelée « dallah ».

Ce rituel, généralement accompagné d’une dégustation de dattes, est cher à tous les pays du Golfe. 

Symbole des traditions de la région, le « dallah » est parfois érigé en monument sur des places publiques.

Dans une maison, l’hôte goûte d’abord le café pour s’assurer qu’il est assez bon pour le servir aux invités. Ces derniers doivent toujours boire de la main droite.

Si la tasse est rendue à celle ou celui qui sert, cela signifie que la personne en redemande, tandis que secouer la tasse signifie qu’elle n’en veut plus.

Partner Content