Tollé des internautes face à la pub "sexiste" et "homophobe" de Veet

09/04/14 à 15:39 - Mise à jour à 15:39

Source: Weekend

La dernière campagne de la marque Veet pour l'épilation à la cire attise la colère des internautes, qui la qualifie de sexiste et d'homophobe.

Tollé des internautes face à la pub "sexiste" et "homophobe" de Veet

La dernière campagne de la marque Veet pour l'épilation à la cire attise la colère des internautes. Dans un spot intitulé "Don't Risk Dudeness" (traduisez: "Fais attention à ne pas devenir un mec"), on voit un couple hétéro qui se réveille. Le garçon de caresser la jambe de sa moitié, qui, horreur, malheur, a oublié de se raser. Résultat: elle s'est transformée en homme. Le message de Veet est sans détour : "celle qui ne se rase pas est un mec". La pub a vite été qualifiée de sexiste et d'homophobe. Cette polémique rappelle une autre campagne de la marque datant de 2011 qui faisait l'apologie des "minous tout doux" et qui avait été censurée peu après sa mise en ligne.

Sur la chaîne YouTube de Veet, la vidéo a déjà été vue 132.000 fois et 95 pour cent des personnes qui l'on visionnée l'ont désapprouvée en cliquant sur le bouton "dislike". Sur Twitter, les réactions ne sont pas beaucoup plus positives, les utilisateurs du réseau social crient à la "pub sexiste", "à la réclame la plus insultante de tous les temps" Sur Facebook, les critiques négatives abondent et ne viennent pas seulement des femmes mais aussi des hommes.

Une campagne contre les diktats de l'épilation

Dans ce contexte, on ne peut qu'apprécier l'initiative artistique de ce photographe basé à Londres qui prend parti pour les aisselles poilues. Dans son projet Natural Beauty (voir des photos ici), Ben Hopper dénonce le diktat de l'épilation féminine, comme le révèle le site madmoizelle.com. Le but de sa série photo est de dénoncer la stigmatisation des poils et de prouver qu'une aisselle poilue n'entrave en rien la beauté d'une femme...

En savoir plus sur:

Nos partenaires