Bean-to-Bar, du chocolat fin en direct du "chocolatier-torréfacteur"

04/10/16 à 19:41 - Mise à jour à 11/10/16 à 14:38

Source: Weekend

La jeune entreprise belge Bean-to-Bar entend initier le palais des amateurs de chocolats à une multitude de saveurs originaires des quatre coins du monde, en adoptant une approche originale et éthique. La société fête sa première année d'importation de tablettes de chocolats fins en direct du Vietnam, d'Equateur ou encore, de Madagascar.

Bean-to-Bar, du chocolat fin en direct du "chocolatier-torréfacteur"

La sélection de chocolats fins Bean-to-Bar. © PG

Si la Belgique est réputée pour son chocolat, il ne faudrait pas perdre de vue que l'on trouve également d'excellents chocolats dans d'autres coins du monde parfois bien insoupçonnés. Les connaisseurs ou simples amateurs de ce petit pêché mignon vont tomber en pâmoison devant la riche palette aromatique des tablettes de chocolats importées en direct de contrées exotiques par l'entreprise belge Bean-to-Bar.

Alice Voisin, "exploratrice de chocolat".

Alice Voisin, "exploratrice de chocolat". © PG

A l'origine de ce projet ambitieux d'exploration d'arômes de cacao qui vient de souffler sa première bougie, il y a la Verviétoise Alice Voisin. Cette anthropologue de formation a travaillé à l'étranger dans la coopération au développement. En 2013, elle entame des formations à Montpellier (CIRAD) et à Londres (International Institute of Chocolate Tasting) en dégustation et analyse sensorielle des chocolats et cacaos.

Alice Voisin a baptisé son concept Bean-to-Bar - littéralement "de la fève à la tablette" - car les productions qu'elle a sélectionnées à travers le monde sont le fruit du travail de "chocolatiers-torréfacteurs", ou de "chocoféviers" comme elle aime les définir. Ces artisans chocolatiers indépendants ou coopératives réalisent toutes les étapes de la fabrication de leur chocolat - broyage, raffinage, conchage,... - à partir de la torréfaction des fèves achetées directement chez le planteur. L'approvisionnement en circuit court permet aussi de garantir un prix juste en éliminant les intermédiaires de la filière classique et d'éviter l'exploitation des enfants comme certaines plantations sont parfois suspectées de le faire.

L'emballage de Marou a été primé par Wallpaper.

L'emballage de Marou a été primé par Wallpaper. © PG

Du Vietnam, où elle s'est rendue en "cacaotrip" pour visiter l'atelier d'un de ses fournisseurs, à l'Equateur, en passant par Madagascar et le Vénézuela, Alice Voisin est remontée aux sources du cacao pour ramener des chocolats de grande qualité de chez sept partenaires.

Ses trouvailles, certaines en édition limitée, se veulent très différentes en goût et en texture pour plaire à tous les palais: du chocolat au lait qui fait son retour en force décliné en lait de coco ou de brebis, du super noir 85%, du chocolat aux notes acidulées ou plus florales et même, du chocolat cru...Certaines tablettes présentent un moulage aussi délicat que la dentelle. Mention spéciale également au packaging très soigné qui traduit la philosophie et les valeurs de chaque chocolatier. Celui de la marque Marou produit par deux Français installés à Saigon au Vietnam - ils sont les seuls à produire du chocolat sur place - a même été primé par le prestigieux magazine de design londonien Wallpaper. Voilà une philosophie originale du chocolat qui vaut le détour et la découverte.

Les chocolats de la gamme Bean-to-Bar sont vendus dans une série de commerces indépendants en Belgique. Bean-To-Bar organise aussi des ateliers de dégustation sur des thématiques spécifiques (accord vin-chocolat, vin-bière,...) en partenariat avec des spécialistes.

Nos partenaires