De abribus signés Xavier Lust à Bruxelles

07/05/14 à 17:18 - Mise à jour à 17:18

Source: Weekend

La STIB implantera cette année de nouveaux abribus - plus beaux, plus sûrs, plus confortables - le long de ses lignes. Un projet confié au designer belge Xavier Lust. Rencontre.

De abribus signés Xavier Lust à Bruxelles

Concevoir un abribus, vous y pensiez depuis longtemps ?

Le mobilier urbain m'attire depuis toujours, mais ce n'est qu'à partir de 2005 que j'ai commencé à vraiment concrétiser cet intérêt. J'aime ce côté humaniste, " design pour tous ", plus philosophique, qui prend pleinement son sens dans le cas des transports en commun. Et j'ai beaucoup pris la STIB étant plus jeune, j'observe donc ça depuis l'enfance. Métro, tram, bus, j'ai expérimenté ça pendant des heures, j'ai eu le temps de m'inspirer. L'avantage de Bruxelles est qu'on a tellement de modèles d'abribus différents qu'on a déjà tout vu en la matière.

Comment décririez-vous ce nouveau venu dans le paysage urbain ?

Au premier coup d'oeil, le projet ressemble à un abribus plutôt classique, pas à un truc révolutionnaire. Surtout que je me suis inspiré d'éléments de la signalisation, comme les feux aux poteaux gris et cylindriques, pour faciliter l'intégration aux rues de la ville. A l'exception du toit en pagode - dont on m'a déjà dit qu'il évoquait la houppette de Tintin -, sa singularité se cache dans les détails. L'éclairage, la signalétique, les afficheurs de temps d'attente, l'écoulement de l'eau... Il fallait jongler avec tous ces éléments et en ressortir quelque chose de cohérent, qui corresponde au format. C'était une équation très complexe.

Quand pourra-t-on enfin les voir ?

Il n'y a malheureusement pas encore de date fixée. Le projet a été entièrement validé, il n'y a théoriquement plus de réels obstacles, mais ce n'est plus une question de design aujourd'hui. Les enjeux d'un tel marché public sont énormes, notamment au niveau des droits d'exploitation publicitaire. L'ensemble des travaux sera d'ailleurs financé par la pub et ne coûtera donc rien au contribuable, ça me paraît important de le préciser. A l'occasion de la conférence de presse qui annonçait notre collaboration il y a trois ans, la STIB a fait une sorte d'enquête auprès de ses usagers, et qui se sont révélés pleins d'enthousiasme, les avis étaient unanimement positifs. Et comme tout le monde, j'ai aussi envie de les voir. Les premiers prototypes seront implantés à Auderghem, sur le Boulevard du Souverain. Pile devant mon ancienne adresse, par le plus grand des hasards.

>>> Retrouvez l'interview complète de Xavier Lust dans Le Vif Weekend Spécial Design de ce 9 mai 2014.

Nos partenaires