Hong-Kong, dernier jour : "Innover au lieu de réinterpréter"

06/12/13 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

"Les objets de Xavier Lust ne sont pas créés, ils naissent." C'est avec ces mots plutôt bien sentis que le speaker introduit Xavier Lust. Un designer belge pas forcément connu du public Chinois, bien qu'un coup d'oeil à son riche parcours permet très vite d'évaluer l'envergure du personnage ; un lauréat du prestigieux Compasso d'Oro recueille toujours la pleine attention de son assistance, nombreuse en ce vendredi.

Le menu du jour est à la fois simple et copieux, puisqu'il s'agit d'un large aperçu de son travail, suivant quatre axes - design mobilier, éditions limitées, architecture intérieure et aménagement urbain - eux-mêmes motivés par une philosophie basée sur quatre piliers : fonctionnalité, culture, technologie et beauté. Un équilibre et un degré d'inspiration que Xavier Lust confie avoir atteint au moment où il décida de mettre l'accent sur la démarche créative plutôt que sur le développement de produits. C'est ainsi qu'il a pu développer sa science du métal, son matériau de prédilection, à qui il donne des formes fluides et sensuelles, devenues une véritables signature. A mesure que s'enchaînent les slides, les images de ses plus emblématiques créations vont de pair avec l'évocation des éditeurs prestigieux et partant de sa prédilection pour les marques italiennes telles que Driade, MDF Italia, De Padova ou encore Fiam.

À un jeune designer de Jakarta, qui lui demandait si contrairement au métal, le bois n'étais pas plus difficile à travailler car moins sujet aux progrès techniques, Xavier Lust répliquera sans hésitation : non, tout ne dépend pas des nouvelles technologies, le principal reste de faire germer de bonnes idées et de leur donner toutes les chances de se concrétiser. Une réponse qui rejoint le message qu'il essayera de faire passer tout au long de son exposé : combattre les idées reçues, ne pas se contenter de réinterpréter et vraiment innover.

Et avant le retour vers Bruxelles - pas peu fier de ce que notre petit pays a pu démontrer dans le plus important événement du genre -, quelques images du salon HKTDC Inno Design Tech Expo, pour également rendre hommage à la créativité locale, en espérant qu'à l'instar de la Belgique, le design hongkongais puisse à son tour briller sur la scène internationale. Zoi geen, Hong-Kong !*

*Au revoir !

En savoir plus sur:

Nos partenaires