En images: l'Éthiopie, meilleure destination touristique mondiale

10/07/15 à 14:00 - Mise à jour à 16:16

Quand on pense à l'Éthiopie, on ne pense pas forcément à son pouvoir d'attraction touristique. Pourtant, ce secteur s'y développe de plus en plus, ce qui a permis au pays de décrocher cette année le titre convoité de meilleure destination touristique du monde.

L'Éthiopie a la cote. Deuxième pays le plus peuplé d'Afrique après le Nigéria, il vient d'être désigné meilleure destination touristique du monde par le Conseil européen du tourisme et du commerce (CETT). En effet, depuis une dizaine d'années, le pays connaît un véritable boom économique. Sa croissance économique est évaluée à 10,5% par la Banque mondiale pour l'année 2015-2016. Le Fonds monétaire international l'a d'ailleurs désignée comme l'une des économies les plus dynamiques au monde. Addis-Abeba, la capitale, est aussi décrite comme le futur Dubaï africain. Une opinion que semble partager Barack Obama, qui y effectuera une visite à la fin du mois, une première pour un président américain. A l'annonce de ce prix, les autorités éthiopiennes ont fait part de leur joie. L'ambassade d'Éthiopie aux États-Unis a publié un tweet pour célébrer l'évènement et inviter les touristes à venir dans le pays.

Mais au-delà de l'agriculture et de sa croissance économique forte, c'est surtout sa richesse culturelle qui séduit les touristes. La plupart des sites culturels et historiques éthiopiens sont inscrits au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Un argument de poids pour les visiteurs qui affluent d'ailleurs en masse ces dernières années.

Une richesse culturelle incomparable

Ce qui est remarquable en Éthiopie c'est l'excellent état de conservation des monuments qui font sa richesse culturelle. Des bâtiments situés essentiellement dans la basse vallée de l'Alouache, région dans laquelle ont été découverts les fossiles de Lucy, ou encore dans les ruines de la ville d'Aksum, foyer de l'Éthiopie antique. A cela s'ajoutent les ruines de la cité de Fasil Ghebbi, ancienne résidence des empereurs éthiopiens aux XVIe et XVIIe siècles. La ville d'Harar Jugol a contribué également à décrocher cette récompense, située à l'est de l'Éthiopie, elle est considérée comme la quatrième ville sainte de l'Islam. Elle est dotée de 82 mosquées, 11 églises médiévales en pierre du XIIIe siècle et de 102 sanctuaires et une vieille ville au design unique.

Les incontournables

Les touristes ne peuvent pas quitter l'Ethiopie sans avoir vu quelques incontournables sites.

- Le lac Tana, situé à 1840 mètres d'altitude

- la capitale Addis Abeba, une métropole de 4.5 millions d'habitants, la plus haute capitale d'Afrique et la quatrième plus haute capitale du monde.

- La ville d'Harar fondée en 1520 et ancienne cité, c'est une ville sacrée pour l'Islam en Éthiopie. Elle est célèbre aussi pour avoir été la ville d'élection du poète Arthur Rimbaud durant son exil.

- Axoum est une de ces cités chargées d'Histoire. Cette ville du Tigré, l'une des deux grandes régions de l'orthodoxie éthiopienne avec l'Amhara, fut le centre supposé du royaume antique de la Reine de Saba qui se serait unie au roi des Juifs, Salomon.

Un pays sécurisé

Autre argument motivant cette récompense, la sécurité qui règne sur le territoire et sa capacité d'accueil. La rentabilité du secteur touristique permet aussi à certaines tranches de la population d'accéder à l'emploi. Pour le premier ministre Hailemariam Desalegn, "le tourisme a une vocation sociale", et c'est aussi un moyen idéal de "partager des revenus", et de "soutenir le développement des communautés marginales et rurales".

F.Deh.

Nos partenaires