Majorque ne supporte plus ses touristes saouls et dénudés

08/06/15 à 14:07 - Mise à jour à 15/06/15 à 10:12

Source: De Morgen

Magaluf, petite ville située sur l'île espagnole de Majorque, est le lieu de vacances par excellence des jeunes touristes européens en recherche de soirées arrosées. À partir de demain, la commune va mettre en place des mesures afin de réglementer les soirées et améliorer l'image de Magaluf.

Majorque ne supporte plus ses touristes saouls et dénudés

© REUTERS

Chaque année, à partir de Pâques, la ville de Magaluf se remplit de jeunes touristes européens, attirés par le soleil, mais surtout par la bière bon marché et les soirées torrides typiques de l'île.

Mais les habitants de Magaluf ne supportent plus ces vacanciers turbulents qui dégradent l'image de leur ville et ils souhaitent faire de l'endroit une destination de vacances pour les familles.

La première mesure mise en place en ce sens vise à interdire la vente d'alcool la nuit. Les policiers auront également le droit de venir vérifier si le contenu des bouteilles transportées en rue est légal ou pas. La publicité pour boissons alcoolisées et jouets sexuels sera également interdite au sein des murs de la ville. Les tours opérateurs sont également invités à ne plus faire de promotion pour des départs en groupe vers l'île.

La ville a décidé de prendre des mesures contre la pratique du "balcoling". Très en vogue chez les jeunes touristes de Magaluf, elle consiste à sauter d'un balcon à un autre, mais aussi de plonger d'un balcon directement dans la piscine. Le "balconing" a déjà tué pas moins de six jeunes l'année dernière, rien qu'à Magaluf.

Les jeunes filles qui se baladent en sous-vêtement ailleurs qu'à la piscine ou la plage écoperont d'une amende de 500 euros tandis que ceux qui auraient envie de déféquer ou d'uriner en rue seront désormais sévèrement punis par une amende de 1500 euros.

L.V.

Nos partenaires