Après avoir lancé l'"EFJ Eyjafjallajökull" avec de l'eau du glacier qui recouvre l'Eyjafjöll, la créatrice Sigrun Lilja Gudjonsdottir va lancer "VJK Vatnajökull", du nom du glacier qui surmonte le Grimsvötn. Comme l'an passé, la fragrance sera fabriquée à Grasse, dans le sud de la France et comprendra de l'eau du glacier volcanique. Mais il s'agira cette fois d'un parfum pour homme, à l'odeur de la puissance du Vatnajökull.

"Lorsque l'Eyjafjöll est entré en éruption, j'ai soudain eu l'idée d'amener la puissance de la nature islandaise jusque dans les foyers, et l'idée d'utiliser l'eau du glacier comme ingrédient pour un parfum en a découlé", déclarait-elle à l'AFP l'an passé. Avec cette stratégie marketing, elle espère rééditer le succès de la première saison : plus de 2.000 bouteilles ont trouvé acheteurs, au prix d'environ 80 euros les 100 millilitres. Le lancement de la nouvelle fragrance est prévu cet automne.

Mathilde Perrin, avec Belga

Après avoir lancé l'"EFJ Eyjafjallajökull" avec de l'eau du glacier qui recouvre l'Eyjafjöll, la créatrice Sigrun Lilja Gudjonsdottir va lancer "VJK Vatnajökull", du nom du glacier qui surmonte le Grimsvötn. Comme l'an passé, la fragrance sera fabriquée à Grasse, dans le sud de la France et comprendra de l'eau du glacier volcanique. Mais il s'agira cette fois d'un parfum pour homme, à l'odeur de la puissance du Vatnajökull. "Lorsque l'Eyjafjöll est entré en éruption, j'ai soudain eu l'idée d'amener la puissance de la nature islandaise jusque dans les foyers, et l'idée d'utiliser l'eau du glacier comme ingrédient pour un parfum en a découlé", déclarait-elle à l'AFP l'an passé. Avec cette stratégie marketing, elle espère rééditer le succès de la première saison : plus de 2.000 bouteilles ont trouvé acheteurs, au prix d'environ 80 euros les 100 millilitres. Le lancement de la nouvelle fragrance est prévu cet automne. Mathilde Perrin, avec Belga