La sève de bouleau, très riche en minéraux et oligo-éléments, aurait de puissantes vertus détox. Une cure de 21 jours permettrait de faire un grand nettoyage de printemps dans votre corps. Elle purifierait notamment le foie, les reins ou encore le pancréas. Dépurative, drainante et reminéralisante (elle est riche en calcium, silicium, magnésium, lithium, potassium, fer ou encore du zinc), cette substance ferait aussi des miracles contre certains problèmes de peau (notamment eczéma), les jambes lourdes, vo...

La sève de bouleau, très riche en minéraux et oligo-éléments, aurait de puissantes vertus détox. Une cure de 21 jours permettrait de faire un grand nettoyage de printemps dans votre corps. Elle purifierait notamment le foie, les reins ou encore le pancréas. Dépurative, drainante et reminéralisante (elle est riche en calcium, silicium, magnésium, lithium, potassium, fer ou encore du zinc), cette substance ferait aussi des miracles contre certains problèmes de peau (notamment eczéma), les jambes lourdes, voire pourrait accompagner une perte de poids et faire fondre la cellulite. La sève aurait aussi un pouvoir requinquant en diminuant la fatigue et en boostant le moral.La meilleure saison pour entamer une cure est justement le printemps. Car c'est à ce moment que la sève monte dans les arbres et passe des racines aux branches. Très abondante, la récolte n'en est que plus facile. On peut donc, entre mars et avril, consommer fraîche cette eau légèrement sucrée et agréable au goût. Si boire directement à l'arbre vous semble trop incongru, sachez qu'on peut aussi la retrouver dans les commerces sous sa forme pasteurisée ou fermentée (elle a alors un aspect plus trouble et un goût plus acidulé). On notera aussi que ceux qui souffrent d'allergie au pollen ne devraient pas s'inquiéter puisque la sève n'aurait aucun rapport avec le pollen contenu dans les fleurs. Comment récolter sa propre sève : On perce un trou de maximum 2 cm de profondeur dans l'arbre et l'on y insère un petit tuyau que l'on relie à une bouteille. En faisant passer le tuyau dans un trou dans le capuchon, on évite que les insectes ne s'invitent. En procédant ainsi, il possible de récolter une bouteille par jour et par arbre. Pour ne pas nuire à la santé de l'arbre, on veillera à toujours reboucher le trou dans l'arbre à l'aide d'un bout de bois ou d'une cheville pour que la sève ne coule plus. L'opération, ne devrait, en soi, pas porter préjudice au bouleau en cette saison où des centaines de litres vont des racines aux branches. Attention toutefois: cette sève fraîche ne se préserve que quelques jours au frigo.