Les plantes à prendre en infusions

L'Alchémille est la plante anti-rétention d'eau grâce à son action "progestérone-like". Autrement dit, elle agit comme notre progestérone naturelle.

© Getty Images/iStockphoto

L'Armoise, la plante antispasmodique. Riche d'une huile essentielle anti-rétention d'eau, elle diminue le gonflement des seins, l'irritabilité, les douleurs abdominales et facilite l'écoulement du flux. Elle aide également à régulariser le cycle si les règles sont irrégulières, insuffisantes ou douloureuses.

Le Framboisier est une des plantes clé de la femme. C'est un véritable régulateur hormonal féminin : le framboisier stimule la production d'oestrogène et de progestérone si nécessaire. Il régularise les cycles menstruels, diminue le flux sanguin, la congestion et les caillots.

Le Framboisier est encore plus efficace s'il est pris en gemmothérapie, c'est-à-dire un macérât de bourgeons. Il est alors sous forme liquide. Dans ce cas-ci, prendre cinq à quinze gouttes par jour dans un verre d'eau, avant le repas, pendant trois semaines. Commencez par cinq gouttes et augmenter au fur et à mesure.

La Sauge officinale est oestrogène-like (elle agit comme notre oestrogène naturel). Cette plante régularise donc le cycle menstruel qu'il s'agisse de SPM, de règles insuffisantes ou irrégulières.

La Verveine officinale, la plante anti-déprime. Elle a une action calmante, anti-trouble de l'humeur et troubles nerveux. Elle est également antispasmodique.

Les huiles essentielles

La Sauge sclarée pour un effet calmant, relaxant et antispasmodique. Grâce à son aspect oestrogène-like, elle régule le cycle. Cette huile essentielle peut être prise à raison de deux gouttes dans une cuillère à café de miel, deux à trois fois par jour.

L'Estragon et le Basilic sont à prendre si les douleurs sont très violentes. Vous pouvez alors mettre une goutte d'une de ces huiles essentielles dans une cuillère à café de miel, à raison de deux ou trois fois dans la journée.

© Getty Images/iStockphoto

Les compléments

L'huile d'onagre est anti-inflammatoire. Elle régule la durée des cycles, le flux, les douleurs, les boutons sur le front et le menton et l'humeur maussade.

Le magnésium est l'oligo-élément de la relaxation par excellence. Il agit comme un équilibrant nerveux. Le magnésium d'origine naturelle, ou magnésium marin, est recommandé car il est davantage assimilé que le magnésium de synthèse. A privilégier, donc.

L'alimentation

On ne le répètera jamais assez mais l'alimentation est la base de notre santé, notre premier médicament. Certains nutriments peuvent aider à soulager le syndrome prémenstruel. En voici quelques-uns :

La vitamine E peut réduire les crampes et l'anxiété liées au syndrome prémenstruel. Elle équilibre naturellement les hormones et aide à maintenir le cycle menstruel régulé. On la retrouve notamment dans l'huile de germe de blé, l'huile de colza, les noix, le persil, le saumon et l'avocat.

La vitamine B6 pour diminuer les douleurs mammaires, les nausées, les crampes, la fatigue, les maux de tête qui se produit avant le cycle menstruel. Les bananes, les céréales à grains entiers, les champignons, le foie, les légumes à feuilles vertes, les légumineuses et la levure de bière en sont, notamment, de bonnes sources.

Le magnésium pour améliorer l'humeur, réduire la rétention d'eau et l'inflammation. On en retrouve notamment dans les épinards, l'avocat, les bananes, les amandes, les figues, les poissons et le chocolat noir.

Le potassium pour diminuer les crampes, lutter contre les douleurs et pour agir sur le système nerveux. On le retrouve notamment dans les légumineuses, les dattes, les amandes, les épinards, les avocats, les châtaignes et les bananes.

Les oméga 3 sont anti-inflammatoires. Ces bonnes graisses atténuent les douleurs menstruelles et améliorent l'humeur. Les huiles de noix, de lin, de graines de potiron et les poissons gras (sardines, maquereaux, saumon, anchois) en sont riches.

Les autres conseils

Pratiquer un exercice physique doux, en atmosphère chaude, est bénéfique. Choisissez alors un sport qui permet de gérer le stress, de diminuer l'anxiété comme le yoga, la sophrologie, la marche, la plongée, bref, tout ce qui demande de ce concentrer sur de petits détails et de réguler sa respiration.

Et une dernière astuce de grand-mère : une bouillotte d'eau chaude sur le point douloureux peut faire des miracles.

Deux recettes de tisanes

  • Pour soulager le symptôme prémenstruel : mélangez à parts égales de la sauge officinale, de la verveine officinale et de l'alchémille. Ensuite, mettez 2 cuillères à café de ce mélange dans une tasse d'eau bouillante. Infusez 5 minutes. En boire une tasse matin et soir, 10 jours avant les règles.
  • En cas de règles insuffisances, douloureuses ou irrégulières : mélangez à parts égales de l'armoise et de la sauge officinale. Ensuite, mettez 2 cuillères à café de ce mélange dans une tasse d'eau bouillante. Infusez 5 minutes. En boire 2 à 3 tasses par jour, 10 jours avant les règles.

Leila Fery