Le nombre de jeunes femmes de moins de trente ans qui ont recours au botox - un produit qui paralyse temporairement les muscles sous la peau afin d'atténuer les rides - a augmenté de dix pour cent depuis l'année dernière.

En outre, la chaîne ABC News a réussi à dénicher une dermatologue américaine pas entièrement opposée à cette tendance. "Commencer tôt peut signifier que certaines rides n'apparaîtront jamais" explique Dr Jeanine Downie. Elle-même est régulièrement consultée par des jeunes filles fumeuses ou qui se sont trop souvent exposées au soleil.

Les jeunes interviewées par ABC News sont toutes particulièrement enthousiastes. Une jeune fille compare même les injections au botox à une visite chez le coiffeur : "on se sent embellie en sortant."

Le botox est très controversé - certains prétendent que la masse musculaire disparaît pour ne laisser que la graisse alors que d'autres n'y voient aucun mal. Cependant, l'effet psychologique de ces traitements est lui bien réel. Comme d'autres interventions de chirurgie plastique, le botox est extrêmement addictif.

KS/Trad. CB

Le nombre de jeunes femmes de moins de trente ans qui ont recours au botox - un produit qui paralyse temporairement les muscles sous la peau afin d'atténuer les rides - a augmenté de dix pour cent depuis l'année dernière. En outre, la chaîne ABC News a réussi à dénicher une dermatologue américaine pas entièrement opposée à cette tendance. "Commencer tôt peut signifier que certaines rides n'apparaîtront jamais" explique Dr Jeanine Downie. Elle-même est régulièrement consultée par des jeunes filles fumeuses ou qui se sont trop souvent exposées au soleil. Les jeunes interviewées par ABC News sont toutes particulièrement enthousiastes. Une jeune fille compare même les injections au botox à une visite chez le coiffeur : "on se sent embellie en sortant." Le botox est très controversé - certains prétendent que la masse musculaire disparaît pour ne laisser que la graisse alors que d'autres n'y voient aucun mal. Cependant, l'effet psychologique de ces traitements est lui bien réel. Comme d'autres interventions de chirurgie plastique, le botox est extrêmement addictif. KS/Trad. CB