Jean-Claude Ellena signe avec cette Eau de Néroli doré, sa dernière eau de Cologne en tant que nez exclusif de la maison Hermès. Après 12 ans à créer, mêlant son goût de l'artisanat, sa singularité à sa fantaisie olfactive, le nez passe officiellement les rênes de ce laboratoire de senteurs exigeantes à Christine Nagel.

Et pour inscrire ce passage de relais, ils signent simultanément une Eau de Cologne, à savoir l'Eau de Néroli doré pour le premier et l'Eau de Rhubarbe Ecarlate pour la seconde. Les Cologne de la maison se comptent désormais au nombre de sept. Avec les Jardins, les Colognes s'inscrivent dans la ligne des Parfums-Nouvelles, dont ils sont la déclinaison olfactive d'un instantané, "expressions figuratives d'un plaisir simple". Mais connaissant la maison, cette simplicité rime avec unité, perfection sans ostentation.

Les Colognes d'Hermès, Philippe Jarrigeon / Hermès
Les Colognes d'Hermès © Philippe Jarrigeon / Hermès

Pour clôturer sa quête et son oeuvre, le maître Ellena est parvenu à travers son L'Eau de Néroli doré, à faire affleurer le souvenir de sa jeunesse méditerranéenne, en concentrant ce parfum emblématique du bassin méditerranéen - la fleur d'oranger - dans un flacon. Cette eau de Cologne peut alors se lire comme une quintessence de tous les parfums, dont le néroli est un ingrédient récurrent, mais ici présent en abondance, "comme jamais, comme j'aimais" confie-t-il .

SDP
© SDP

Pour Christine Nagel, imaginer ou porter un parfum, "c'est toucher l'impalpable dans un geste intime, c'est laisser des traces qui ne mentent pas." Alors pour amorcer ce nouveau chapitre en tant que nez exclusif pour cette maison exigeante et papillonnante, Christine Nagel a voulu créer un parfum qui ravive le souvenir d'un pied de rhubarbe que l'on hume au jardin avant de le couper. Une odeur acidulée et croquante qui se mue en suave et velouté, à l'image du vert de sa tige qui passe au rouge.

Deux nouveaux parfums d'instant, évocations parfaites de l'alliance subtile de la Nature et de la culture. Une passe d'armes parfaites aux accents végétaux.

Jean-Claude Ellena signe avec cette Eau de Néroli doré, sa dernière eau de Cologne en tant que nez exclusif de la maison Hermès. Après 12 ans à créer, mêlant son goût de l'artisanat, sa singularité à sa fantaisie olfactive, le nez passe officiellement les rênes de ce laboratoire de senteurs exigeantes à Christine Nagel. Et pour inscrire ce passage de relais, ils signent simultanément une Eau de Cologne, à savoir l'Eau de Néroli doré pour le premier et l'Eau de Rhubarbe Ecarlate pour la seconde. Les Cologne de la maison se comptent désormais au nombre de sept. Avec les Jardins, les Colognes s'inscrivent dans la ligne des Parfums-Nouvelles, dont ils sont la déclinaison olfactive d'un instantané, "expressions figuratives d'un plaisir simple". Mais connaissant la maison, cette simplicité rime avec unité, perfection sans ostentation. Pour clôturer sa quête et son oeuvre, le maître Ellena est parvenu à travers son L'Eau de Néroli doré, à faire affleurer le souvenir de sa jeunesse méditerranéenne, en concentrant ce parfum emblématique du bassin méditerranéen - la fleur d'oranger - dans un flacon. Cette eau de Cologne peut alors se lire comme une quintessence de tous les parfums, dont le néroli est un ingrédient récurrent, mais ici présent en abondance, "comme jamais, comme j'aimais" confie-t-il . Pour Christine Nagel, imaginer ou porter un parfum, "c'est toucher l'impalpable dans un geste intime, c'est laisser des traces qui ne mentent pas." Alors pour amorcer ce nouveau chapitre en tant que nez exclusif pour cette maison exigeante et papillonnante, Christine Nagel a voulu créer un parfum qui ravive le souvenir d'un pied de rhubarbe que l'on hume au jardin avant de le couper. Une odeur acidulée et croquante qui se mue en suave et velouté, à l'image du vert de sa tige qui passe au rouge. Deux nouveaux parfums d'instant, évocations parfaites de l'alliance subtile de la Nature et de la culture. Une passe d'armes parfaites aux accents végétaux.