Pour élaborer ce produit, les moniales sont allées frapper à la porte de leurs confrères de Westmalle qui brassent la célèbre trappiste, à cinq kilomètres de l'abbaye de Brecht. C'est la Westmalle double qui est utilisée, à hauteur de 10% dans le shampooing. "La fusion de deux produits délicieusement moussants est une grande réussite. C'est un shampooing légèrement parfumé avec un effet démêlant", avance soeur Katharina, abbesse de l'abbaye Notre-Dame-de-Nazareth à Brecht, citée dans un communiqué. "Les moniales plus âgées se souvenaient qu'à l'époque, la bière servit à friser et faire briller les cheveux. Nous avons demandé à l'Institut Meurice à Bruxelles d'entamer une étude scientifiquement fondée sur les bienfaits de la bière pour la peau et les cheveux.

. © DR
. © DR

Selon l'étude, ces bienfaits sont abondamment présents grâce aux polyphénols, oligo-éléments, vitamines et minéraux. Ils stimulent le volume naturel de la coiffure et rendent les cheveux brillants." Les soeurs ont commencé en 1964 à confectionner du liquide vaisselle. Au fil des années, en plus du savon carrelage, le shampooing, le bain moussant... furent ajoutés à la gamme sous la marque Trapp.

. © DR

La gamme renouvelée et présentée mercredi à la presse comprend un savon main liquide, un gel douche, un shampooing et une lotion corporelle. Les recettes de la vente des produits de soins et d'entretien subviennent aux besoins de la communauté moniale, comme le veut la règle de Saint Benoît. A Brecht, trois moniales sont directement impliquées dans la production et la vente.

. © DR