Pour l'Inspection Contrôle du travail des lois sociales le concept d'un concours de beauté présente "des risques pour l'épanouissement physique, mental, moral et social des enfants". Pour Kris Peeters, de tels concours sont "inappropriés". "Une participation à une élection de mini-miss ou de mini-mister relève de la législation relative au travail des enfants. Cela signifie que c'est interdit", ajoute le ministre. Le premier concours de beauté pour enfants devait avoir lieu le 21 juillet prochain à La Panne.

Pour l'Inspection Contrôle du travail des lois sociales le concept d'un concours de beauté présente "des risques pour l'épanouissement physique, mental, moral et social des enfants". Pour Kris Peeters, de tels concours sont "inappropriés". "Une participation à une élection de mini-miss ou de mini-mister relève de la législation relative au travail des enfants. Cela signifie que c'est interdit", ajoute le ministre. Le premier concours de beauté pour enfants devait avoir lieu le 21 juillet prochain à La Panne.