Hédonisme + Performance = Hédoperformance

" C'est un concept créé, il y a plus de vingt ans, par Anne-France Wéry, coach et experte en relations humaines et leadership, explique Christiane Thiry, ex-rédactrice en chef de Psychologies Magazine et coach de vie. Anne-France a beaucoup travaillé en entreprise, elle y a vu la situation dégénérer et elle pensait qu'il fallait agir, tant le burn-out et la dépression y font des ravages. Ce néologisme allie plaisir et performance, le fait d'accoler au terme " hédo ", d'hédonisme, celui de " performance " dans une société où il est tellement connoté négativement, permet d'équilibrer les deux. Performer, cela veut dire entreprendre, créer ; nous sommes sur terre pour être créatifs, à tous niveaux. Or, nous sommes bien dans nos vies quand nos vies nous font du bien. Et quand elles répondent à des besoins essentiels : croire en nous, nous ouvrir aux autres et prendre notre place. L'hédoperformance invite au respect de l'alignement de soi à soi, de soi à ses relati...

" C'est un concept créé, il y a plus de vingt ans, par Anne-France Wéry, coach et experte en relations humaines et leadership, explique Christiane Thiry, ex-rédactrice en chef de Psychologies Magazine et coach de vie. Anne-France a beaucoup travaillé en entreprise, elle y a vu la situation dégénérer et elle pensait qu'il fallait agir, tant le burn-out et la dépression y font des ravages. Ce néologisme allie plaisir et performance, le fait d'accoler au terme " hédo ", d'hédonisme, celui de " performance " dans une société où il est tellement connoté négativement, permet d'équilibrer les deux. Performer, cela veut dire entreprendre, créer ; nous sommes sur terre pour être créatifs, à tous niveaux. Or, nous sommes bien dans nos vies quand nos vies nous font du bien. Et quand elles répondent à des besoins essentiels : croire en nous, nous ouvrir aux autres et prendre notre place. L'hédoperformance invite au respect de l'alignement de soi à soi, de soi à ses relations et à sa confiance aux autres, de soi à sa place dans les systèmes. Elle vise à ce que chacun puisse trouver sa cohérence et être acteur de sa vie. " " Cet itinéraire de sens s'articule autour de trois sphères fondamentales dont l'interrelation est primordiale. La première est la dynamique du moi, elle concerne une meilleure connaissance de son potentiel, de ses limites. La deuxième est celle de la relation à l'autre et de la confiance, avec pour socle la relation à soi. La troisième est la dynamique du système, c'est-à-dire des organisations, entreprises et entités dans lesquelles on évolue et l'on est actif, soit la manière dont nous prenons place dans notre famille, notre équipe, nos réseaux... Nous essayons de montrer que ces trois sphères sont reliées en permanence et que le passage de l'une à l'autre fait que l'on peut atteindre cette notion d'hédoperformance et avoir du plaisir dans les trois. " " La première étape consiste à quitter la sphère de l'ego pour se recentrer sur le " je " profond. L'idée est de s'explorer, de s'interroger : Qui suis-je ? Quels sont mes objectifs, les valeurs qui me portent ? Pour tenter d'y répondre, nous proposons différentes pistes, des textes en résonance et pas mal d'outils, que nous avons expérimentés - la Gestalt, l'analyse transactionnelle, la pleine conscience, l'olfactothérapie ou même le Kasàlà, une pratique ancestrale d'autolouange, née en Afrique et qui libère par l'écriture et la proclamation de l'étincelle de génie qui est en chacun de nous... Tout cela n'est pas nécessairement neuf mais quand on les relie, cela permet de faire le point, de prendre le temps et de s'interroger. " " L'idée est de ne pas rester dans la sphère du savoir socratique ou cartésien dans laquelle on est trop souvent enfermé dans le monde occidental, mais d'élargir à celle des émotions. On entre alors de plain-pied dans la dynamique relationnelle, où l'on reproduit ce que l'on a vécu en famille à titre personnel, les frustrations, les croyances qui nous guident depuis toujours, nos petites voix intérieures - " Sois fort ", " Sois parfait ", " Fais plaisir à l'autre "... Travailler sur la sphère de la relation permet de sortir de ses croyances et du regard de l'autre, on ne se définit plus par rapport à celui-ci. Il est important d'en prendre conscience, de dépasser cela et de pouvoir exprimer ses besoins par rapport à l'autre. Nous sommes alors prêts à nous ouvrir pleinement à la relation, qui est un lien qui libère. " " Cette troisième sphère propose une approche globale : Comment les systèmes permettent-ils à chacun de se réaliser ? Qu'est-ce qui fait que je continue à m'enchanter pour l'entreprise dans laquelle je travaille ? Les valeurs qui me portent sont-elles respectées ? Quel est mon rôle et la place que je prends ? Ces questionnements permettent de dépasser les étiquettes que l'on vous attribue dès la prime enfance, dont il n'est pas facile de se débarrasser et que l'on retrouve en entreprise. " " Apprendre à se reconnecter à soi, cela fait un peu tarte à la crème, tous les livres de développement personnel en parlent. Si l'on est centré sur soi mais non relié aux autres et aux systèmes dans lesquels on vit, on risque de se trouver en dysharmonie à un moment ou l'autre. L'idée est donc de vraiment prendre conscience de chaque sphère et de vérifier si elles sont toujours en harmonie. Nous proposons de se reconnecter à chacune d'entre elles et pas seulement à soi. Ce n'est pas un livre de coaching pur et simple, le travail que nous proposons n'est pas seulement mental, nous voulions aussi appréhender d'autres outils qui partent des émotions et de ce corps que l'on habite mais que l'on oublie trop souvent. L'objectif est de ne pas rester figé, d'apprendre à changer ses lunettes et dès lors, le regard que l'on pose sur le monde. "