A ce rythme-là, un rapide calcul laisse présager que l'abstinence pourrait devenir la règle dans deux décennies... Avouons que, au-delà de la menace que le constat fait peser sur la natalité - d'ici là, la science aura certainement trouvé la parade à cette défaillance humaine - la perspective est plutôt attristante. Surtout quand on connaît l'origine de cette chute de libido. Pour expliquer les résultats de leur enquête, les chercheurs britanniques inc...