La Coalition européenne pour mettre fin à l'expérimentation animale (ECEAE) ne voit pas d'un bon oeil le possible report des négociations sur l'interdiction totale européenne de tester des cosmétiques sur des animaux.

Cette Coalition, dont font partie des associations de défense des animaux de 22 pays européens, a déjà récolté 240.000 signatures, qui seront remises au président du Parlement européen."Nous voulons que l'interdiction totale européenne longuement attendue soit intégralement appliquée et sans aucune exception. Des cosmétiques testés sur des animaux en Chine peuvent encore débarquer sur le marché européen", a expliqué Ann De Greef, directrice de GAIA.

Lors de ce flashmob, les chanteurs de gospel portaient un t-shirt sur lequel était écrit "No cruel cosmetics" ("Non aux cosmétiques cruels").

Weekend.be avec Belga

La Coalition européenne pour mettre fin à l'expérimentation animale (ECEAE) ne voit pas d'un bon oeil le possible report des négociations sur l'interdiction totale européenne de tester des cosmétiques sur des animaux. Cette Coalition, dont font partie des associations de défense des animaux de 22 pays européens, a déjà récolté 240.000 signatures, qui seront remises au président du Parlement européen."Nous voulons que l'interdiction totale européenne longuement attendue soit intégralement appliquée et sans aucune exception. Des cosmétiques testés sur des animaux en Chine peuvent encore débarquer sur le marché européen", a expliqué Ann De Greef, directrice de GAIA. Lors de ce flashmob, les chanteurs de gospel portaient un t-shirt sur lequel était écrit "No cruel cosmetics" ("Non aux cosmétiques cruels"). Weekend.be avec Belga