L'an dernier, vu les mesures sanitaires liées à la pandémie, cette festivité s'était résumée à une vente de cucurbitacées durant deux jours. Alors que l'événement rassemble habituellement entre 5.000 et 7.000 personnes, l'édition 2020 n'avait regroupé que 1.400 participants.

Cette année, les "Jardins Bios" remettent le couvert mais avec un programme un peu plus étoffé puisque outre la cueillette des courges, un petit marché de producteur, de la restauration et même un bar seront accessibles au public. "Vu que les activités de notre programme sont encore limitées, l'entrée sera gratuite", précise Samuel Vincent, le président des JBH.

Capitale wallonne du potiron, la ville d'Antoing mettra à nouveau à l'honneur des fruits et légumes anciens, plus particulièrement des cucurbitacées. La manifestation se déroulera en plein air sur un site d'un demi-hectare. "Ce champ comprend cette année près de 200 variétés de courges. Nous pensons y récolter entre 15 et 20 tonnes de légumes. La particularité de notre fête est que ce champ est accessible au public qui procède lui-même à la cueillette des courges. L'objectif de cet événement est aussi de sensibiliser le public au développement durable, l'éco-consommation et la protection de l'environnement", précise le président.

La festivité n'accueillera qu'une quinzaine d'artisans et de producteurs. Ceux-ci sont une cinquantaine lors des précédentes éditions. Les visiteurs seront aussi sensibilisés à l'intérêt de préserver la faune du jardin en créant un "jardin au naturel". A cette occasion, le pôle patrimoine naturel et de biodiversité du Parc naturel des plaines de l'Escaut sera présenté.

L'an dernier, vu les mesures sanitaires liées à la pandémie, cette festivité s'était résumée à une vente de cucurbitacées durant deux jours. Alors que l'événement rassemble habituellement entre 5.000 et 7.000 personnes, l'édition 2020 n'avait regroupé que 1.400 participants. Cette année, les "Jardins Bios" remettent le couvert mais avec un programme un peu plus étoffé puisque outre la cueillette des courges, un petit marché de producteur, de la restauration et même un bar seront accessibles au public. "Vu que les activités de notre programme sont encore limitées, l'entrée sera gratuite", précise Samuel Vincent, le président des JBH. Capitale wallonne du potiron, la ville d'Antoing mettra à nouveau à l'honneur des fruits et légumes anciens, plus particulièrement des cucurbitacées. La manifestation se déroulera en plein air sur un site d'un demi-hectare. "Ce champ comprend cette année près de 200 variétés de courges. Nous pensons y récolter entre 15 et 20 tonnes de légumes. La particularité de notre fête est que ce champ est accessible au public qui procède lui-même à la cueillette des courges. L'objectif de cet événement est aussi de sensibiliser le public au développement durable, l'éco-consommation et la protection de l'environnement", précise le président. La festivité n'accueillera qu'une quinzaine d'artisans et de producteurs. Ceux-ci sont une cinquantaine lors des précédentes éditions. Les visiteurs seront aussi sensibilisés à l'intérêt de préserver la faune du jardin en créant un "jardin au naturel". A cette occasion, le pôle patrimoine naturel et de biodiversité du Parc naturel des plaines de l'Escaut sera présenté.