Résultats stables pour la Belgique au Brussels Beer Challenge

Les Etats-Unis sont deuxièmes (51 médailles), devant le Brésil (24), acteur relativement jeune de la scène brassicole, soulignent les organisateurs. Les résultats ont été dévoilés lundi à Gand dans le cadre de Horeca Expo.

Si le style IPA comptait le plus grand nombre de représentants avec plus de 200 bières, une catégorie a fait son entrée dans le concours cette année, les bières sans alcool, signe de l'importance prise par ce segment tant aux yeux des brasseurs que des consommateurs. La médaille d'or revient à la néerlandaise "Playground non alcoholic IPA" alors que la "Maes 0.0%" prend le bronze. A noter que la version originale de la Maes empoche la médaille d'or dans la catégorie International Pilsner. La "Playground NA IPA", de la brasserie vandeStreek à Utrecht, est par ailleurs révélation européenne de l'épreuve. La révélation internationale revient à la brasserie italienne Diciottozerouno pour sa saison "Ocra". Treize bières belges sont reparties avec le métal le plus précieux. Oud Beersel décroche deux fois l'or, pour sa "Oude Kriek" dans la section lambic fruité à l'ancienne, et pour sa "BZART Lambiek 2016", désignée meilleure bière "brut" du monde et révélation de l'année parmi les bières belges. On reste dans le Pajottenland pour souligner la confirmation des prestations de la maison Boon. Le brasseur de Lembeek empoche pas moins de quatre médailles et réalise même le triplé dans la catégorie gueuze à l'ancienne. La marque Rodenbach détenue par Palm revient aussi parmi les lauréates. La "Rodenbach Grand Cru" a été désignée meilleure rouge flamande et l'"Alexander" décroche le bronze dans la catégorie bières fruitées. Les petits brasseurs ne sont pas en reste. La catégorie Saison traditionnelle a ainsi été dominée par la brasserie Deseveaux avec l'"Avena", devant la Saison Dupont Bio, alors que la brasserie de Namur empoche une médaille d'or avec sa "Jambes en l'air" et une argent pour sa "Houppe". Le concours aura été marqué cette année par une internationalisation croissante avec 48 pays participants (+30% par rapport à 2017). Des bières issues d'Australie, d'Angola ou encore de Jordanie étaient notamment proposées.