Dates de péremption: mieux les comprendre pour moins gaspiller

30/06/16 à 11:33 - Mise à jour à 16/10/18 à 12:11

Un consommateur sur quatre ne comprend pas la différence entre "À consommer de préférence avant le" (DLUO) et "À consommer jusqu'au" (DLC). De cette confusion naît un énorme gaspillage.

Dates de péremption: mieux les comprendre pour moins gaspiller

Un consommateur sur quatre jette la viande le jour de la date limite de consommation © istock

Maîtrisez-vous correctement le sens des différentes dates de péremption? Connaissez-vous les différentes appellations? Si on en croit les études faites sur le sujet, force est de constater que de gros progrès pourraient être fait dans ce domaine.

Encore plus au vu du gaspillage alimentaire actuel. En effet, la tendance générale est à se débarrasser bien trop vite de denrées périssables. Bien souvent encore, le consommateur jette des produits laitiers encore bons, et se détourne des jus de fruits le jour même de la date de péremption ou dans les deux jours qui suivent. La viande, le poisson ou les oeufs finissent aussi souvent à la poubelle le jour de la date limite de consommation et ce sans même avoir été sentis ou goûtés afin de vérifier s'il est encore propre à la consommation.

Pourtant, il faut bien distinguer les nuances entre "À consommer de préférence avant le" (DLUO) et "À consommer jusqu'au" (DLC).

LaDLC ouDate Limite de Consommation s'applique aux aliments sensibles, rapidement périssables, pouvant présenter un danger pour la santé après un court délai. Il s'agit concrètement des laitages, des produits de la mer, de la viande fraîche ou des plats cuisinés non stérilisés entre autre. Ceux-ci oivent être retirés de la vente quelques jours avant la date affichée. LaDLC se traduit par le marquage "à consommer avant le...".

Les autres aliments sont marqués par une Date Limite d'Utilisation Optimale, ou DLUO. Cette date garantit les propriétés gustatives et nutritionnelles des aliments ainsi marqués En d'autres termes, la texture, le goût ou la couleur peuvent ne plus être exactement les mêmes, les qualités originelles ne sont plus assurées. Mais l'aliment n'est pas pour autant impropre à la consommation, voire dangereux pour la santé. La prudence est toutefois de mise si, à l'ouverture d'un paquet de longs mois après expiration de la DLUO, une forte odeur se dégage. Il est alors temps de jeter cet aliment. A noter, une DLUO, est toujours précédée de la mention " à consommer de préférence avant le...".

Nos partenaires