L'émission "Le Meilleur Pâtissier" est de retour! C'est à partir de ce lundi que Cyril Lignac, Mercotte et Julia Vignalia accueilleront les candidats de la septième saison. Et pour cette nouvelle édition, deux Belges représenteront les couleurs du pays lors de la compétition.

C'est le cas d'Aline, ancienne Miss originaire de Soignies, aujourd'hui éducatrice. A 28 ans, la jeune femme qui pâtisse tous les soirs en rentrant du travail, rêverait de transformer son hobby en passion. "L'émission nous permet de se projeter dans l'avenir et, peut être, de faire de notre passion un métier", explique celle qui souhaite impressionner les professionnels par le côté "girly", "féerique" et "coloré" de ses créations mais également avec son cake design. Une créativité qui sera son point fort et qui, elle l'espère, lui permettra de faire face au stress, ce qu'elle redoute le plus dans l'émission.

La pâtisserie pour Valériane est une véritable passion mais pas question pour autant d'en faire son futur métier. Cette Hannutoise de 38 ans, et institutrice de primaire, se lance dans l'aventure avant tout pour le challenge et le plaisir. Sa spécialité ? Les macarons, qu'elle espère pouvoir concocter à Cyril et Mercotte. Pour gagner, la Belge le sait elle doit tout miser sur son sens de l'organisation sans faille. Même si elle appréhende toutefois de devoir sortir de sa zone de confort.

L'émission "Le Meilleur Pâtissier" est de retour! C'est à partir de ce lundi que Cyril Lignac, Mercotte et Julia Vignalia accueilleront les candidats de la septième saison. Et pour cette nouvelle édition, deux Belges représenteront les couleurs du pays lors de la compétition. C'est le cas d'Aline, ancienne Miss originaire de Soignies, aujourd'hui éducatrice. A 28 ans, la jeune femme qui pâtisse tous les soirs en rentrant du travail, rêverait de transformer son hobby en passion. "L'émission nous permet de se projeter dans l'avenir et, peut être, de faire de notre passion un métier", explique celle qui souhaite impressionner les professionnels par le côté "girly", "féerique" et "coloré" de ses créations mais également avec son cake design. Une créativité qui sera son point fort et qui, elle l'espère, lui permettra de faire face au stress, ce qu'elle redoute le plus dans l'émission. La pâtisserie pour Valériane est une véritable passion mais pas question pour autant d'en faire son futur métier. Cette Hannutoise de 38 ans, et institutrice de primaire, se lance dans l'aventure avant tout pour le challenge et le plaisir. Sa spécialité ? Les macarons, qu'elle espère pouvoir concocter à Cyril et Mercotte. Pour gagner, la Belge le sait elle doit tout miser sur son sens de l'organisation sans faille. Même si elle appréhende toutefois de devoir sortir de sa zone de confort.