Ikea Belgique a ainsi annoncé mardi avoir décidé de retirer de la vente des lots de tartes aux amandes et au chocolat.

Ikea a indiqué à l'AFP avoir pris cette décision après la destruction par les douanes chinoises de 1.800 gâteaux appelés "chokladkrokant" ("croquants au chocolat", une tarte aux amandes avec du chocolat, de la crème au beurre et du caramel) interceptés dans le port de Shanghai en novembre.

D'après le quotidien anglophone Shanghai Daily, des tests avaient permis de déterminer qu'ils contenaient "un niveau excessif de bactéries coliformes".

Ces bactéries, normalement peu dangereuses pour les consommateurs, sont généralement "une indication de contamination fécale, même si ce n'est pas toujours le cas", a expliqué à l'AFP un microbiologiste de l'autorité de sécurité alimentaire suédoise, Mats Lindblad.

Les tartes retirées ont été fabriquées par un fournisseur suédois, Almondy.

Une porte-parole d'Ikea, Ylva Magnusson, a souligné que le niveau de concentration de ces bactéries ne posait pas de danger grave pour la santé publique.

Une nouvelle qui rappelle étrangement le point de départ Fast Food Nation de Richard Linklater (2006), excellent film, qui en dit long sur l'industrie agro-alimentaire et la muiltiplicités des enjeux humains qui en découlent. Que l'on ne saurait trop vous recommander.

Les clients qui le souhaitent peuvent retourner leurs gâteaux et obtenir un remboursement en s'adressant au service clientèle des magasins.

Weekend.be avec Belga

Ikea Belgique a ainsi annoncé mardi avoir décidé de retirer de la vente des lots de tartes aux amandes et au chocolat. Ikea a indiqué à l'AFP avoir pris cette décision après la destruction par les douanes chinoises de 1.800 gâteaux appelés "chokladkrokant" ("croquants au chocolat", une tarte aux amandes avec du chocolat, de la crème au beurre et du caramel) interceptés dans le port de Shanghai en novembre. D'après le quotidien anglophone Shanghai Daily, des tests avaient permis de déterminer qu'ils contenaient "un niveau excessif de bactéries coliformes". Ces bactéries, normalement peu dangereuses pour les consommateurs, sont généralement "une indication de contamination fécale, même si ce n'est pas toujours le cas", a expliqué à l'AFP un microbiologiste de l'autorité de sécurité alimentaire suédoise, Mats Lindblad. Les tartes retirées ont été fabriquées par un fournisseur suédois, Almondy. Une porte-parole d'Ikea, Ylva Magnusson, a souligné que le niveau de concentration de ces bactéries ne posait pas de danger grave pour la santé publique. Une nouvelle qui rappelle étrangement le point de départ Fast Food Nation de Richard Linklater (2006), excellent film, qui en dit long sur l'industrie agro-alimentaire et la muiltiplicités des enjeux humains qui en découlent. Que l'on ne saurait trop vous recommander. Les clients qui le souhaitent peuvent retourner leurs gâteaux et obtenir un remboursement en s'adressant au service clientèle des magasins.Weekend.be avec Belga