Quand la Fondation Boghossian décide de loger un Café dans la Villa Empain, le résultat doit forcément être à la hauteur de ce joyau Art déco bruxellois, construit au début des années 1930 par l'architecte Michel Polak. Pour l'occasion, le Salon intime du Baron Empain se pare d'un mobilier inédit, imaginé par l'atelier d'architecture...

Quand la Fondation Boghossian décide de loger un Café dans la Villa Empain, le résultat doit forcément être à la hauteur de ce joyau Art déco bruxellois, construit au début des années 1930 par l'architecte Michel Polak. Pour l'occasion, le Salon intime du Baron Empain se pare d'un mobilier inédit, imaginé par l'atelier d'architecture Anne-Catherine Lalmand. Les nouvelles banquettes et causeuses mixent velours rose poudré et éléments de ferronnerie graphiques, qui se marient parfaitement aux bois exotiques alentours. Et des tracés géométriques en laiton se dessinent dans le marbre des tables.Conçu pour accueillir 28 couverts, cet espace est doté d'un bar à l'américaine, élément particulièrement en vogue durant les années 1930. Avec une gigantesque baie vitrée, permettant d'admirer les pins centenaires, plantés au moment de la construction de la Villa.Derrière la carte, on trouve le chef étoilé Sang-Hoon Degeimbre et son concept de bistrot du monde, déjà décliné avec succès dans ses restaurants San de Bruxelles et de Gand. Une cuisine interculturelle, des saveurs d'Occident et d'Orient, et une expérience culinaire qui se vit simplement au travers d'un bol, dans lequel plonger sa cuillère. Chaque jour, ce seront ainsi quatre plats, inspirés d'ici et d'ailleurs, qui seront proposés aux convives. A partager ou pas, selon ses envies.Un concept à découvrir dès ce mardi 15 mai jusqu'au 29 juillet. Avant, qui sait, que d'autres chefs ne viennent s'y installer par la suite...San Villa Empain, du 15 mai au 29 juillet 2018. Ouvert du mardi au dimanche, de 12 à 15 heures. A la Fondation Boghossian - Villa Empain, 67 avenue Franklin Roosevelt, à 1050 Bruxelles.